GuyDelisle déménage dans le Donjon Monsters

0
396
planche donjon monster
planche donjon monster

La question de la relation avec les défunts est cruciale dans nos sociétés mais le tome 16 de Donjon Monsters propose une solution très simple : être inhumé à Nécroville pour discuter ainsi avec les fantômes. Suivez notre visite guidée dans la chronique suivante. Un nouveau locataire du Donjon Monsters.

Donjon est un univers fictionnel très ouvert qui n’a cessé d’accueillir des nouveaux locataires que ce soient des scénaristes ou des auteurs. Dans le tome 16, c’est au tour de Guy Delisle de rentrer dans le château. Cette arrivée peut paraître surprenante car l’auteur s’est surtout fait connaître par des autofictions en bd sur ses voyage et sa paternité. La série Donjon Monsters est parfaite pour cette arrivée de nouveaux artistes.

Il s’agit de récits complets le plus souvent en un tome qui posent un autre regard sur la contrée de Terra Amata. Quelque part ailleurs présente aussi un nouveau territoire. Nécroville est une ville cimetière car elle accueille toute les morts du territoire.
Ce village à la particularité magique de faire revenir les morts. Les défunts arrivent donc de toute la contrée car les familles veulent garder un contact avec leurs morts. Le lecteur le découvre lors de l’arrivée d’une jeune souris Andrée pour devenir juriste chez maître Ravin. Elle est sceptique car elle craint les fantômes.

Andrée rêve plutôt d’une vie routinière et refuse l’aventure. Son patron, l’avocat taureau, la convainc en lui promettant une grande diversité d’actes liés aux héritages. Elle cède. En parallèle, on suit Salsabyl maîtresse d’école des enfants vivants… et morts. Elle enseigne dans un caveau mais, pour tenir, elle boit et beaucoup. Ce tome de Donjon Monsters s’intéresse aux conséquences de cette situation.

Accueillir ces morts est une source de revenu et modifie l’organisation sociale. La communauté est dominée par les marbriers, les fleuristes et les juristes. Cependant, la ville ancienne devient trop petite et l’expansion est bloqué par une faille sismique. Le cimetière devient une zone convoitée. Tout semble s’arranger pour les puissants par la brusque disparition des fantômes. D’avocate, Andrée devient détective dans l’espace et le temps.

Un univers commun

DonjonMonstersseize2 GuyDelisle déménage dans le Donjon Monsters

Même si dessinateur change dans ce nouveau tome de Donjon Monsters, le duo de créateurs, Lewis Trondheim et Joann Sfar, gardent les rênes du scénario. Le coloriste Walter est également un habitué de cet univers. Pour son arrivée dans Donjon Monsters, Guy Delisle modifie son dessin en étant moins dans l’épure. Certains cases semblent très proches de Trondheim. Il réussit très bien à rendre les passages oniriques et semble reproduire des gravures de Piranèse pour évoquer l’emprisonnement.

On retrouve un espace et des peuples communs. Andrée vient de Vaugrenier, village bien connu des fans de la série. On revoit surtout le donjon bien connu dans la deuxième partie du livre qui est ici aux mains de Guillaume de la Cour.
Le ton reste identique avec un mélange entre le rire et la barbarie. Quelque part ailleurs est une satire légère. Les fantômes sont les exclus de la ville qui sont à la source de la richesse mais sont chassés de leur demeure en cas de besoin.

A Nécroville, on règle le problème de la pression foncière tout simplement en faisant apparaître des serpents venimeux et des piques pour accueillir convenablement les agents immobiliers. Mais les riches ont des solutions tout aussi fantaisistes pour régler le problèmes des morts-vivants. Andrée devient alors la défenseuse de ces minorités. Les péripéties de l’avocate manquent cependant de complexité et de structure.

L’éditeur Delcourt continue à enrichir l’univers de Donjon en proposant un volume idéale pour la toussaint. Quelque part ailleurs débute par la description d’une ville-cimetière puis bascule dans le récit d’aventure Retrouvez d’autres pièces du Donjon dans les chroniques où on sert la meilleure bière du monde et où on installe une garderie.