More
    More

      [Critique]  » La Page Blanche  » de Boulet et Pénélope Bagieu : une histoire mystérieuse et attachante

      Entre le succès de la série Joséphine et le triomphe des Culottées, Pénélope Bagieu nous livre La Page Blanche, un récit bien mystérieux. En 2012, la dessinatrice illustrait l’histoire d’une jeune femme qui a perdu la mémoire. 

      Cet article est écrit dans le cadre de notre mois consacré aux femmes.

      Ce résumé vous semble banal ? Le scénario, lui, ne l’est pas. Éloïse Pinson, l’héroïne, se rappelle le plan du métro parisien, les films et les livres qu’elle a pu consommer, les grandes enseignes de sa ville. Ce qui lui échappe, c’est elle-même. Son nom, son passé, sa personnalité, tout à disparu. Comment ? Pourquoi ? Elle ne sait pas. Éloïse s’imaginera mille et un scénarios, tous plus délirants les uns que les autres. Qui sait si l’un d’eux est réel… ? En attendant, la jeune femme part en quête de son identité. Son aventure sera jonchée de fausses pistes et d’alliés inattendus. Sans sa mémoire, sa vie quotidienne est un vrai parcours du combattant. Éloïse va t-elle se souvenir de son identité ? Vous le saurez en lisant La Page Blanche

      La Page Blanche
      Éloïse tente de se retrouver. Extrait de La Page Blanche.

      Des questions plein la tête

      La force de La Page Blanche, c’est sa fin. Une fin qui a déçu certains lecteurs, autant que d’autres ont pu l’aimer. Une conclusion qui nous pousse à questionner notre propre vie, nos choix, notre personnalité. Qu’est-ce qui fait de nous un individu unique ? Quels sont les événements dont nous nous souviendrons toute notre vie ? Comment les autres se souviendront de nous ? Des questions importantes et graves que la BD nous renvoie. L’histoire ne s’enfonce cependant pas dans le pathos. Les quelques passages émouvant sont adoucis par l’humour, largement présent dans le décor et les dialogues. Le style très reconnaissable de l’illustratrice apporte également beaucoup de légèreté au scénario écrit par Boulet.

      Cette collaboration a tout de bon. De la poésie, de l’humour, des questions philosophiques… Tout un mélange de style entre ces pages qui nous font passer un bon moment et restent longtemps avec nous après avoir refermé la BD. La Page Blanche est disponible en librairie aux éditions Delcourt, collection Mirages.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité