Critique de la terre transpercée : la force du rêve

0
1761
la terre transpercée cover

Le tome 9 des futurs de Liu Cixin, La Terre transpercée, propose une ambiance nouvelle pour cette série anthologique de Science-Fiction. Lecteur va exploiter les profondeurs de la Terre dans un récit prenant malgré une narration étonnante.

La Terre creuse

Le progrès est souvent fruit d’un hasard. Alors que les grandes puissances se sont mises d’accord pour détruire leur stock d’armes nucléaires, une équipe de scientifiques est chargée de mener les opérations de démantèlement dans un laboratoire. Ils vont alors découvrir que cette destruction a donné naissance à des matériaux ultra denses aux propriétés fascinantes.

Plusieurs années plus tard, le fils du découvreur de cette étonnante matière a poursuivi les travaux de son aîné. Les possibilités infinies l’aident à mettre au point un projet pharaonique de tunnel intra-terrestre censé résoudre les problèmes de ressources terrestres. Mais dans cette course effrénée au progrès, les accidents se multiplient. Et si cette découverte était en réalité un fléau ?

la terre transpercée

La Terre transpercée : une histoire de famille

Comme dans les précédents tomes tel que Brouillage Intégral par exemple, celui-ci se centre sur une famille : un grand-père, son fils et sa fille. Toute l’histoire tourne autour du poids de l’héritage, de la transmission et de la difficulté d’être à la hauteur. En effet, il n’est pas aisé d’être l’héritier d’un génie. Pour en être digne, il faut essayer de repousser ses limites au risque de frôler la catastrophe. C’est tout l’enjeu pour le père : trouver sa voie, transmettre, se montrer digne.

Pourtant loin d’être sombre, cette histoire familiale s’appuie sur une valeur positive qui unit ces générations : le rêve. Ici, c’est un songe, un futur possible qui est transmis comme héritage. Cette famille porte en elle une vision, une prophétie. Mais celle-ci, loin d’être figée, est confiée aux générations suivantes qui vont l’enrichir, la faire délicatement et intelligemment dériver.

la terre transpercée

Voyage au centre de la Terre

Cette Terre transpercée propose un hommage à Jules Verne, cité plusieurs fois dans ce tome. En effet, le lecteur ne cesse de penser au Voyage au centre de la Terre et aussi à De La Terre à la Lune. Liu Cixin s’empare des géniales intuitions du romancier français pour en donner une adaptation modernisée, plus scientifique. Cela confère à cette histoire cette fraîcheur aventurière, permettant de rendre accessible toute l’explication scientifique.

Le scénariste et dessinateur Wu Qingsong construit d’ailleurs un récit poétique sur cette exploration des profondeurs de la Terre. Par son dessin, il souligne tout le danger, l’incertitude de cette plongée dans les tréfonds de notre planète. Il reprend de nombreux codes de la science-fiction (perte des repères, l’isolement) pour accompagner cette conquête intra-terrestre. Plusieurs motifs (globe, les cercles concentriques) soulignent la dimension métaphorique de son histoire (vague du temps, infiniment petit).

la terre transpercée

Une narration déstabilisante

Ce récit propose une construction très particulière qui risque de gêner certains lecteurs. En effet, il se construit sur plusieurs trames temporelles avec des flashbacks nombreux et des personnages principaux qui évoluent. Or, l’auteur choisit de passer entre ces temporalités différentes brutalement sans transitions. C’est au lecteur au bout de plusieurs cases, pages, de comprendre qu’il vient de sauter à une autre période. C’est un choix étrange qui n’apporte pas grand-chose à l’histoire.

Un autre point déstabilisant mais très intéressant concerne les questions qui restent en suspens. En effet, si la fin propose une magnifique conclusion à cette invention révolutionnaire, le récit ne répond pas à plusieurs péripéties évoquées : le sort de la fille, l’évolution sur Terre… Il laisse aux lecteurs la possibilité d’imaginer des dénouements heureux ou au contraire tragiques, voire d’autres, compte tenu de la révélation finale.

Ainsi, en dépit d’une narration parfois maladroite, La Terre transpercée se révèle une magnifique histoire sur la transmission et la force du rêve. Vous pouvez retrouver cette album sur le site des éditions Delcourt.