More
    More

      Fais un sourire, Maggy : Enquête mystérieuse au goût de hard-boiled avec Maggy Garrisson

      Une enquête de plus chez Maggy Garrisson… et pour 50 dollars seulement.

      maggy garrisson couverture BD

      Auteurs : Lewis Trondheim (scénario)
      & Stéphane Oiry (dessin et couleur)

      Parution : mars 2014 aux éditions Dupuis

      Prix : 14,50€

      Nombre de pages : 46

      Sombres desseins pour sombre ville

      Le premier tome de la série Maggy Garrisson, par Lewis Trondheim et Stéphane Oiry, s’ouvre dans un dédale de rues sombres, brumeuses. Maggy, l’assistante d’un détective privé désabusé dans la fleur de l’âge, fait partie de ces gens que la morosité a cueilli. Sa vie est rangée, calme, sans rebond. Elle vient d’obtenir un CDI d’assistante auprès de Anthony Wight, dont elle ignore la plupart du temps les tâches exactes. Parcourant le quartier, elle fait la connaissance de Miss Simmons, la voisine de l’étage, son canari disparu, ou encore un chat errant… Et d’individus autrement plus surprenants. Un jour, elle tombe sur une scène irréaliste : Monsieur Wight, sur un brancard, est conduit à l’hôpital sous les yeux ahuris de Maggy. Alors qu’elle se remet de ses émotions, elle fait la rencontre de Sheena, la policière chargée de retrouver les agresseurs de l’homme blessé.

      maggy garrisson page bdLes deux femmes se lient peu à peu d’amitié, et Maggy s’ouvre un peu. Tout devient, à ses yeux, l’occasion d’empocher des dollars. Un canari perdu, un voleur de balle de cricket… la disparition d’un homme dans des circonstances douteuses… L’apparition de plusieurs hommes semblant liés à son patron va déclencher une véritable enquête. Maggy s’y lance alors, bon gré mal gré. Au moins, elle reconnaît que cela l’occupe pendant les longues journées d’attente.

      Un début d’enquête lent et prometteur

      maggy garrisson page bd

      Fais un sourire, Maggy se présente comme un mélange de récit de vie et de polar hard boiled, aux accents très fatalistes mais avec une poire d’ironie dans le ton. On y retrouve évidemment quelques clichés, sans cependant entrer dans l’insupportable. La secrétaire serviable et désabusée, le détective privé alcoolique autrefois si efficace mais qui néglige son travail… Malgré tout, ces petites notes n’empêcheront pas de s’attacher à Maggy, sa façon de parler et ses moues amusantes.

      Pour poursuivre dans les enquêtes sombres et mystérieuses, on vous conseille volontiers The Plot. Et si vous cherchez quel comic emporter sur la plage cet été, notre article devrait vous aider à vous y repérer !

      Un bien agréable premier tome, qui nous entraîne vers la lecture des suivants.

      Juliette Costanzohttps://www.artstation.com/galeopsis
      Lectrice, artiste, parfois photographe.. curieuse, quoi. J'arpente les vallées de la vie sur la luge du savoir

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité