More
    More

      Critique “Dreams factory” Tome 2 aux éditions Soleil – Les secrets de la fabrique de jouets enfin dévoilés

      Le 5 mai dernier, la superbe collection Métamorphose des éditions Soleil s’est vue enrichie du second tome du diptyque steampunk Dreams factory, intitulé La chrysalide des coeurs, écrit par Jérôme Hamon et illustré et coloré par Suheb Zako d’après une idée commune aux deux auteurs.

      Un conte steampunk

      Dans une cité ouvrière au cœur du Londres du 19ème siècle, la majorité des enfants travaillent dans la mine de charbon de Cathleen Sachs, propriétaire de la mine et de la fabrique de jouets. Dans le premier tome, Eliott, le petit frère d’Indira, avait mystérieusement disparu, s’ajoutant ainsi au nombre toujours croissant d’enfants disparus dans la ville. Dans ce second tome, les mystères entourant les personnages, la mine et la fabrique de jouets sont enfin révélés pour le plus grand bonheur des lecteurs.

      Un magnifique ouvrage

      A l’instar des autres ouvrages de la collection Métamorphose, La chrysalide des cœurs, second tome de Dreams Factory, est un magnifique objet. La couverture soignée est un parfait avant-goût du fantastique contenu de 76 pages. Les illustrations de Suheb Zako mettent en valeur la passionnante histoire d’Indira et Eliott. C’est tout un univers, à la fois sombre et fascinant, qui est créé au sein de Dreams Factory et que le lecteur quitte avec regret lorsque les dernières pages se referment.

      Une histoire profonde

      Non content d’être très réussi visuellement, ce diptyque porte des propos forts et importants. Dreams Factory aborde avec intelligence la question du travail des enfants, les conditions de travail, les abus de la société de consommation et de la soif de pouvoir. Loin d’être traités de manière manichéenne, ces sujets sont au contraire présentés dans leur complexité, ce qui donne une grande cohérence au récit et capte l’attention. Les caractères et sentiments des personnages, principaux ou secondaires, sont soumis au même traitement minutieux, leur conférant ainsi une ampleur et une humanité facilitant l’attachement du lecteur. 

      Dreams Factory est un superbe diptyque, tant dans la forme que dans le fond, qui trouve dans ce second tome une conclusion à la hauteur des attentes que le premier avait fait naître dans le cœur de ses lecteurs.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité