More
    More

      Amber Blake, 007 au féminin

      Alors que Daniel Craig part à la retraite, la question de sa succession se pose. Justfocus a fait son choix avec Amber Blake, la meilleure candidate ? Découvrez dans cette chronique son c.v. en bande dessinée.

      Un difficile retour à la normale

      Alber Blake de Butch Guice

      Dans les tomes précédents, le lecteur a découvert Amber Blake. Recrutée à la suite d’un évènement douloureux à l’université, elle fait partie de l’élite d’ARGON, une agence d’espionnage. Elle a prouvé son talent mais, si les missions ont été des succès, les pertes ont aussi été nombreuses. Au sein des agents et agentes, Amber se traîne désormais une douloureuse réputation : la mort attend tous ceux qui s’approchent d’elle.

      C’est d’ailleurs ce qui s’est produit dans le deuxième volume et Amber Blake tente de dépasser le traumatisme de la mort de son petit ami. Elle est en difficulté et l’une des deux chefs appuie là où cela fait mal : ses échecs passés. Pour éviter que cela se reproduise à nouveau, elle décide de s’entrainer nuit et jour et de préparer sa vengeance. Elle pense y arriver en apprenant que Soa, son ancien tortionnaire, agit en Asie du Sud-Est. Étant trop impliquée, les dirigeants d’ARGON décident de l’écarter. Mais peut-on vraiment arrêter Amber Blake ?

      Arnaque, gunfight et fête mondaine : un cocktail féminin

      Amber Blake par Jade Lagardère

      Amber Blake est un agréable titre d’action et d’espionnage écrit par Jade Lagardère. Ancienne mannequin et instagrameuse à succès, elle est l’épouse de l’homme d’affaires Arnaud Lagardère. Passionnée de bandes dessinée, elle réalise son rêve par cette série. On peut d’ailleurs physiquement voir un lien entre la scénariste et Amber. Elle est épaulée par le très talentueux Butch Guice aux dessins qui a déjà prouvé son talent dans les comics. Son style est très proche de William Vance, dessinateur de XIII. Adoptant un photoréalisme, il nous fait plonger au cœur d’un récit fidèle aux codes de l’espionnage. Le volume démarre par un entraînement au sabre dans un dojo de l’antique manoir servant de centre d’entraînement pour des femmes et des hommes. Loin de former un groupe uni, ARGON est miné par les jalousies entre les espionnes en raison des pertes fréquentes. Amber Blake subit plusieurs remarques sur sa dernière mission. Les dirigeants décident de resserrer les liens par un exercice en rassemblant en duo ceux qui se détestent. Amber s’en sort mais elle est surtout en quête de vengeance. Pour retrouver Soa, elle désobéit aux ordres entrainant une autre agent. Elle voyage à l’autre bout du monde pour assister à une soirée privée au sommet de l’immeuble emblématique de Singapour. Comme souvent dans l’espionnage, le plan échoue. La soirée débutée par un cocktail en robe de soirée se termine par des coups de feu. Amber Blake est une James Bond au féminin et cette revisite de l’espionnage peut faire penser à la magnifique Velvet d’Ed Brubaker et Steve Epting mais la lecture d’Amber Blake est plus légère car l’action prime avant la psychologie des personnages.

      Opération Dragonfly, troisième volume d’Amber Blake, poursuit dans un récit indépendant cette efficace série d’espionnage chez Glénat. Le récit retrouve les codes de l’espionnage en les appliquant à un personnage féminin. Le magnifique dessin de Butch Guice sublime l’ensemble.

      Si vous désirez découvrir d’autres récits sur la face cachée du monde, nous vous conseillons les chroniques sur des récits d’espions et la suite de la Brigade chimérique.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité