More
    More

      Alienated, des adolescents rencontrent E.T.

      Les éditions Hi comics proposent chaque début d’année un titre indépendant qui fait souvent date. Après Bitter Root, voici donc Alienated, une histoire en un tome où des adolescents voient leur vie bouleversée par leur rencontre avec un extraterrestre. Que feriez-vous si vous pouviez tout changer ?

      Alienated, des ados aliénés

      Dans sa chambre, le lycéen Samuel, masqué, fait une vidéo où il dénonce le système scolaire. Pour lui, l’État capitaliste n’autorise pas les ados à penser à trois choses par jour, et donc les formate au lieu de créer des esprits indépendants. Il se sent cependant frustré car il n’arrive pas à faire exploser son nombre de vues. Nouveau venu dans la petite ville de Tangletree, il est tout aussi isolé à l’école où cet ado hautain, fan de Wax, un agitateur à capuche sur YouTube refuse de se faire des amis. En allant au lycée, il croise par hasard deux autres jeunes. Le musulman gay Samir est tout le contraire de Samuel. Populaire, il veut être aimé de tous en étant le plus consensuel possible. Samantha n’attend qu’une chose, que l’enfer du lycée se termine au plus vite. En arrivant dans les bois, ils trouvent un œuf extraterrestre. En le touchant, ils obtiennent des pouvoirs ultra puissants.

      Alienated Trois adolescents perdus

      Portrait au vitriol de l’adolescence

      Un chapitre introductif lance le récit avant que plusieurs épisodes présentent chaque personnage principal. Trois jeunes très différents se retrouvent à partager toutes leurs pensées même les plus intimes. Ils n’ont jamais eu un lien aussi fort même avec leurs parents. Chacun découvre l’autre et semble sortir grandi et plus tolérant. Comme dans E.T., ils se retrouvent à élever cet être étrange baptisé Chip. Alors que l’on découvre que chaque membre de ce trio a ressenti à un moment de sa vie la douleur de l’injustice, le pouvoir absolu offert par l’alien les fait basculer dans la vengeance. Chacun s’attaque à une personne qui lui a fait du mal. Ils veulent faire le bien mais ce pouvoir sans contrôle les dépasse. La tension monte alors progressivement et Alienated devient de plus en plus addictif.

      Avec Alienated, le scénariste plonge le lecteur dans les affres de l’adolescence car cet extraterrestre est une parabole de leur souffrance intérieure. Simon Spurrier évite toujours la niaiserie et les poncifs du genre. Il avait déjà prouvé son talent dans l’intégrale Coda parue récemment et il est ici secondé par le futur grand dessinateur Chris Wildgoose. Son style moderne lorgne vers le manga ou le cartoon, eton peut dire qu’il est précis avec de nombreux détails. Il est très doué pour faire basculer le récit dans le fantastique par les tentacules lumineuses de la bête partant toucher les gens. Plus loin, une brume lumineuse enveloppe magnifiquement les trois ados. Les superbes couleurs d’André May ajoutent un écrin à la beauté de chaque page.

      Alienated et politique

      Un alien politique ?

      Spurrier glisse aussi un sous-texte politique mais sans jamais alourdir son récit. Par le personnage d’un prof de sciences au lycée, il fait la critique des théories créationnistes. Mais les adolescents ne sont pas pour autant des anges. Chaque personnage est à la fois horripilant et attendrissant. Une chanteuse débutante fait tout pour des likes mais on découvrira en toute fin de volume d’où vient ce besoin. Il n’y a pas de manichéisme car les agresseurs ont aussi des excuses et malgré la douleur, le pardon est possible. L’espoir affronte la rancœur. Prendre soin des autres et assumer ses fautes permet d’avancer pour être adulte.

      Alienated est un magnifique récit de science-fiction qui fait partager aux lecteurs les tourments de l’âge déterminant de l’adolescence. On retrouve de nombreux thèmes qui touchent cet âge sensible. Le scénariste Simon Spurrier saisit parfaitement le spleen adolescent et le besoin de reconnaissance sociale. La Fin douce-amère ne pourra vous laisser insensible.

      Si vous préférez les récits d’heroic fantaisy originaux, nous vous conseillons de lire la chronique de Coda du même scénariste.

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.