Le Festival d’Avignon : B-A-BA

Le Festival d’Avignon : B-A-BA

En juillet 2017, à Avignon battra une année encore le cœur du théâtre. Et même si Avignon est loin d’être la seule à proposer un festival de théâtre, elle abrite de loin le plus gros festival de l’été. Presque 1 mois au rythme des spectacles.

Alors, amateurs, habitués, débutants festivaliers, voici quelques astuces et conseils pour vous guider lors de votre escapade…

1- Deux Festivals à Avignon : différencier le IN et le OFF


Une première distinction à faire est cette différence entre le Festival In et le Festival Off. Dire que le monde du In et du Off sont opposés serait un peu fort, toutefois, on peut sans exagérer affirmer qu’ils sont extrêmement différents.

 affiche inD’un côté, le IN et sa programmation officielle et sélective, vitrine d’un service public de la culture typiquement français avec ses subventions et ses dimensions parfois expérimentales et démesurée.

De l’autre, le OFF et son foisonnement exponentiel, ses 1400 spectacles à la qualité inégale, voire parfois discutable, mais qui renferme toujours de belles découvertes.

Pour le IN, la sélection est  effectuée par le directeur artistique du In, Olivier Py en 2017, alors que n’importe quelle compagnie (à condition d’avoir de l’argent) peut accéder aux lieux du OFF. Cela dit, certains théâtres du OFF sont plus repérés par le public et les professionnels car ils effectuent chacun une sélection des projets à accueillir.

Alors que les billets pour les spectacles du IN sont souvent vendus en totalité alors même que le festival ne commence, les compagnies du OFF doivent chaque jour aller à la conquête de leurs spectateurs à force de tractage, communication, affichage, et bavardage. Ce qui fait aussi le « folklore » de ce festival.

Les compagnies du OFF vivent pendant près de 3 semaines un vrai marathon, affiche offsouvent sans jour de relâche, alors que les spectacles su IN sont donnés en moyenne 7 fois dans des conditions techniques et financières bien plus confortables.

Ce sont donc des propositions artistiques bien différentes que l’on retrouve dans ces 2 univers. Ces dernières années, celles du IN ont pu être critiquées par leur tentatives parfois très contemporaines et tentant trop souvent de répondre aux attentes du directeur artistique et d’un public pointu. Il arrive donc régulièrement que ce soit dans le OFF que se cachent les pépites, pour qui sait écouter, s’aventurer ou se montrer chanceux

2- Les cartes de réductions

Un séjour à Avignon représente un budget non négligeable, entre l’hébergement, la nourriture, le transport et surtout, les places de spectacles. Car la plupart du temps, les spectateurs profitent de leur séjour pour assouvir leur appétit, avec en moyenne 3 ou 4 spectacles par jour. Alors, outre le fait que je nous vous conseillons de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre en vous gavant de spectacles jusqu’à ne plus pouvoir en profiter (3 spectacles par jour étant un nombre raisonnable), sachez qu’il existe des tarifs réduits.

Pour le IN, en plus des réductions classiques (moins de 18ans, demandeur d’emplois…) il existe le 4/40 pour les moins de 26 ans (4 spectacles à 40€). Pour les plus gourmands, l’abonnement Grand Spectateur à partir de 5 spectacles réservés permet de se faire plaisir à moindre coût. Cette année en particulier, certains spectacles bénéficient d’une réduction en commandant 2 places pour le même jour.

Plus d’informations sur le site du IN : http://www.festival-avignon.com/fr/reservations-tarifs

La Carte Off : une carte de réduction indispensable

Comme nous l’avons déjà évoqué, un festivalier du OFF ne se contente pas la plupart du temps d’un seul spectacle par jour. La Carte OFF est alors un allié indispensable de votre festival. L’acquérir vous coutera 16€ et elle permet de bénéficier d’au moins 30% de réduction sur tous les spectacles du OFF. Sans entrer dans des calculs détaillés, cela signifie qu’elle est rentabilisée à partir de 3 spectacles.

De plus, elle permet l’accès aux événements, concerts, bal de clôture, au Village du OFF.
Et, point non négligeable, elle permet des réductions toute l’année dans de nombreux théâtre partenaires dans toute la France : http://www.avignonleoff.com/theatres-partenaires/

Où acheter ce sésame ? Dans un des 5 lieux du OFF : Le Point OFF, l’Office de Tourisme, L’Hôtel de Ville, le Village du OFF.  http://www.avignonleoff.com/pratique/lieux

Encore mieux, pour éviter les files d’attente (qui peuvent être longues) sur place, vous pouvez commander la carte en ligne, avant le 28 juin, pour la recevoir tout chaud dans votre boite aux lettres : http://commandes.avignonleoff.com/cartes/

Astuce + : pour les chanceux qui arriveront précocement à Avignon ou qui y habitent, nombre de compagnies propose une générale publique gratuite le jeudi 6 juillet, aux horaires du programme. Renseignez-vous dans les théâtres pour savoir si les compagnies ouvrent leur porte aux spectateurs pour leur dernière répétition avant le marathon…

Astuce + : Afin de lancer le bouche à oreille, beaucoup de compagnies appliquent la formule 1 place achetée = 1 place offerte dans les premiers jours du festival. L’occasion de s’aventurer et de dénicher peut-être un futur succès…

3- Sélectionner ses spectacles à Avignon

La multitude de propositions artistiques rend le choix cornélien… Le risque est d’accumuler les déceptions, de tomber dans la monotonie ou pire, de passer à côté de belles découvertes. Comment alors sortir de la masse ces propositions susceptibles de vous plaire ?

– Déterminez quelles sont vos attentes et vos préférences : souhaitez-vous assister à des one-man-shows (les propositions abondent), à des spectacles contemporains, classiques, de danse…
Créer et jouer un spectacle est très coûteux. Du coup les propositions minimales se multiplient et de plus en plus la logique du seul en scène se propage. Si l’idée est parfois source de véritable réussite, elle devient légèrement irritante si vous souhaitez voir du théâtre de troupe.
Le premier conseil  est donc de sélectionner des spectacles joués par plusieurs comédiens sous la direction d’un metteur en scène et dans lesquels un vrai travail de mise en scène et d’énergie de troupe est à l’œuvre.

 – Le Festival OFF n’est pas réservé au théâtre seulement, et d’autres arts y sont présents, qui représente fièrement la diversité du spectacle vivant : marionnette, danse, cirque, chanson… Chacun peut s’y retrouver. Le programme propose d’ailleurs un classement « par style ».

Astuce + : afin de ne pas risquer l’overdose de théâtre, nous vous conseillons vivement d’alterner les propositions artistiques lors de votre séjour. Un spectacle divertissant au milieu de propositions plus pointues, une représentation de danse parmi des classiques. Bref, le choix est vaste, profitez-en –

  • Parcourrez le programme du OFF: cette « bible » des festivaliers est très bien construit : des index sont proposés par horaire, par style, par auteur, par théâtre… Tournez les pages, filtrez en fonction de vos envies, des titres qui vous attirent, des noms de compagnies que vous connaissez déjà.
  • Laissez-vous tenter : enfin, pour vivre le « off » en véritable festivalier, déambulez au gré des affiches, laissez-vous séduire par les parades des comédiens qui distillent des extraits de leurs spectacles en pleine rue et discutez avec les comédiens qui tractent. Et dernier conseil : laissez trainer vos oreilles, car le bouche à oreille reste une valeur incontournable !

Voilà pour les premiers éléments sur le Festival d’Avignon, ou devrait-on dire sur les festival d’Avignon…
A venir : Les autres bons plans et activités à faire pendant le festival, et nos conseils « boire et manger »…

 

Laissez votre commentaire