7e édition de la Nuit de La Marionnette à Clamart, c’est reparti pour une nuit blanche !

7e édition de la Nuit de La Marionnette à Clamart, c’est reparti pour une nuit blanche !

Pour la deuxième année, Justfocus était présent à la Nuit de la Marionnette au Théâtre Jean Arp de Clamart, proposée dans le cadre du festival M.A.R.T.O. Une nuit tissée de fils, de tissus, d’objets les plus divers qui a réuni 400 spectateurs.

 

Une nuit au théâtre, spectacles VS fatigue

marionette etreinteDe 20h30 à 6h du matin (changement d’horaire en prime), chaque recoin du Théâtre Jean Arp a vibré au rythme de spectacles donnés en simultanés pour les 5 groupes de spectateurs curieux de découvrir le monde de la marionnette contemporaine…

Du crépuscule à l’aube et de la salle de spectacle au parking, en passant par le cinéma, le hall d’entrée et les loges, des personnages de tissu, de bois, de plastique, de matériaux en tout genre ont côtoyé des objets manipulés ou prenant vie entre les mains des artistes.

Pour la septième édition, le théâtre d’objet s’est donc invité aux côtés de la marionnette pour une programmation éclectique présentant de nombreuses facettes de ces arts.

Qu’on ne s’y trompe pas, la dizaine de compagnies internationales qui se côtoient le temps d’une nuit, s’adresse à un public essentiellement adulte. Qu’ils développent des écritures contemporaines ou explorent des classiques par des adaptations, tous les spectacles sont surprenants, certains émouvants, d’autres hilarants. L’inventivité est toujours au rendez-vous : le public n’est jamais au bout de ses surprises, et cela permet de surpasser aisément la fatigue qui pourrait poindre…


Une programmation diversifiée et étonnante ! pas peur marionnette

Après un « bonne nuit ! » qui ponctue la fin du discours de bienvenu, pour commencer la soirée, tous les spectateurs réunis dans la Grande Salle ont pu assister à Je n’ai Pas Peur, de la Companie Tro-héol. Entre marionnette et théâtre, ce récit initiatique à la fois sombre et teinté d’humour  nous a fait entrer dans ce monde où l’émotion est souvent au rendez-vous. La manipulation parfaite des marionnettes nous fait oublier les comédiens qui les manipulent.

Puis le public est réparti en 5 groupes et commence les déambulations, de pièces en pièces, pour des formes s’étirant de 20 minutes à 1 heure. Humour, sujets poignants, divertissement, finesse esthétique, se succèdent.

marioAu programme du groupe 5 par exemple, marionnette articulée en bois avec la nouvelle création d’Olivier Letellier, Je ne Veux Plus, sur la découverte de la shoah par une jeune fille ; théâtre d’objet  hilarant avec les Trois Petits Cochons du Théâtre Magnétique ; manipulation d’objets, acrobaties, jonglerie au milieu de la nuit avec les deux artistes farfelus de Distraction(s) ; marionnette sac avec La Main et le Sac de la Compagnie Garin Trousseboeuf, qi nous émerveille toujours ; marionnettes à Fil dans le magnifique Etreinte de la Compagnie Mue…  Et autres propositions plus originales les unes que les autres…

Outre l’organisation impeccable (les groupes se succèdent, sans prendre de retard, avec des pauses bienvenues à certaines heures, des espaces pour se reposer si besoin et la possibilité de réintégrer son groupe à tout moment…), la qualité et l’originalité des spectacles, qui utilisent pratiquement tous des techniques différentes, nous font naviguer d’un univers à un autre en douceur et avec l’appétit de la découverte. Dans les couloirs, ou la salle de restauration, où les divers groupes se croisent, chacun y va de son commentaire, et l’enthousiasme du groupe 1 sur tel ou tel spectacle vu à 23h15 attise la curiosité du groupe 4 pour qui ce spectacle aura lieu à 3h30… Le tout s’est conclu à 6h45, devant un petit déjeuner bien mérité pour les plus courageux.


Une Nuit bien peuplée donc, pour (re)découvrir la richesse de cette discipline. Et en un mot : vivement la prochaine édition !

Leave a Comment