Dévaste-moi : Le cri des signes

Dévaste-moi : Le cri des signes

Dévaste-moi est un spectacle mis en scène par Johanny BERT, chansigné par Emmanuelle Laborit accompagnée du Delano Orchestra.

Des histoires de femmes

A travers le corps d’une femme, Emmanuelle Laborit, Dévaste-moi explore l’histoire de nombreuses autres femmes. A partir de chansons variées allant de Brigitte Fontaine à Agnès Bihl, en passant par Alain Bashung, ce sont des bribes de vie, parfois très personnelles, qui nous sont racontées. Femme forte tantôt fragile, blessée ou mordant à pleines dents dans les plaisirs de la vie, Emmanuelle Laborit nous fait rire et nous émeut, nous entraînant dans un tourbillon d’émotions rythmé par le claquement de ses pas et les instruments des musiciens. Affublée de costumes délirants ou mystérieux, elle traverse les âges avec une facilité déconcertante et une justesse percutante, sans jamais perdre un fragment de sa grâce naturelle. 

Emmanuelle Laborit

La rencontre de la musique et du silence

Dévaste-moi tire son originalité de son concept : Emmanuelle Laborit chansigne durant la grande majorité du spectacle. L’idée est simple et redoutable d’efficacité : elle chante en langue des signes. Que les personnes qui ignorent la langue des signes se rassurent : la traduction s’affiche en arrière-plan afin que tout le monde puisse suivre le spectacle. De plus, les signes, patiemment choisis un par un par l’actrice en accord avec les interprètes et le reste de l’équipe, sont adaptés et mis en scène, ce qui leur donne une majesté et une profondeur difficilement imaginables pour qui n’a pas assisté à une des représentations. Les musiciens quant à eux sont loin d’être laissés pour compte. En plus d’enchanter les entendants tout le long du spectacle, ils « musisignent », selon leurs propres termes et non sans humour, une chanson toute entière. 

Delano Orchestra

La poésie au bout des doigts

Dévaste-moi est un spectacle magique, de ceux qui en mettent plein les yeux et le cœur. La relation mise en scène entre l’actrice et les musiciens et la complicité qui les unit sont extrêmement touchantes, d’autant plus lorsqu’on sait que ces derniers ont appris la langue des signes pour le spectacle. Les échanges entre le Delano Orchestra et Emmanuelle Laborit sont visibles, permettant de palier à tout décalage entre la musique et les signes, ce qui, loin de perturber l’attention du public, le rapproche davantage encore des comédiens musiciens et de la comédienne chansigneuse. Tous sont impressionnants d’expressivité et tissent avec brio chaque tableau en mêlant émotion et poésie. La mise en scène particulièrement intimiste permet une proximité appréciable avec les acteurs. Cette dernière est renforcée par les passages où Emmanuelle Laborit s’adresse directement au public, soutenue par la traduction orale de sa charmante interprète Corinne Gache. 

Dévaste-moi

Dévaste-moi est la preuve qu’il n’y a pas besoin d’entendre pour assister à un magnifique spectacle de chant. Il suffit de ses yeux pour s’émerveiller. Fruit d’un travail long et conséquent du metteur en scène Johanny BERT, d’Emmanuelle Laborit, du Delano Orchestra et des interprètes, c’est un spectacle complet qui a pris forme. Le public en ressort renversé, dévoré par l’envie d’assister à une nouvelle représentation.

Unique et inoubliable, Dévaste-moi est encore visible à l’International Visual Theatre jusqu’au 26 novembre, avant de continuer sa tournée à travers la France. 

Laissez votre commentaire