Le festival de danse contemporaine Bien Fait ! : une clôture de haute volée

Le festival de danse contemporaine Bien Fait ! : une clôture de haute volée

La deuxième édition du festival de danse contemporaine Bien Fait ! aura lieu jusqu’au 28 septembre 2017 au Micadanses à Paris. 
 

Au programme : 

 
Si vous avez manqué les précédentes soirées thématiques, ne vous en faites pas, il vous reste encore jusqu’au 28 septembre pour profiter des créations réalisées par les résidents de Micadanses. Une mise en bouche appétissante avant de fêter les 20 ans de Faits d’Hiver en janvier 2018 !

 

Mardi 26 septembre à 20h30, écran, mon bel écran, dis moi qui est…

 
Capucine Goust – tselem

Diplômée du Conservatoire Natinal Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2008, elle créé Tslem, l’écriture de sa première pièce. 

 
« Sur scène, une femme immobile, dans l’impuissance d’un événement, d’une émotion qui la dépasse. Ce solo convoque la mémoire, celle d’un deuil et d’une reconstruction de soir. Il questionne le besoin de bâtir du sens face à un quotidien où les repères se modifient. Le temps réapproprié, ici étiré, suspendu, est un appel à la lenteur, à la pause, à la reflexion. Capucine Goust interroge une gestuelle quotidenne, modifie ses rythmes, ses qualités, ses espaces, pour laisser émerger un vocabulaire dansé où les multiples traces d’un parcours d’inter^rète trouvent une unité, « un être ici et maintenant ». Les photographies d’Audoin Desforges sont projetées en fond de scène. Travaillées par un montage vidéo de Maxime Garault, elles se posent comme le prolongement des pensées de la danseuse. »
 
Sylvain Riejou – mieux vaut partir d’un cliché (que d’y arriver) création

Diplômé d’Etat de psychomotricien en 2004, Sylvain Riejou est également interprète pour des chorégraphes, monteur vidéo en autodidacte, il nous présente « Mieux vaut partir d’un cliché (que d’y arriver) » un one man show vidéo -chorégraphique.

 
« Ce spectacle est une auto-fiction qui donne à voir et surtout à entendre mes « prises de tête » artistiques. Une manière de jouer avec mes questionnements pour y injecter un peu d’humour. Parce que la vision de l’artiste romantique et torturé, c’est un peu cliché quand même .. »
 

Jeudi 28 septembre à 20h30, oldies but goldies

Jean-Christophe Bleton – Bêtes de scène

Jean-Christophe Bleton a débuté en tant qu’interprète avant de devenir chorégraphe et enfin monter sa troupe qui porte son nom. La particularité de ses pièces est d’arriver à créer une atmosphère légère et poétique avec un humour sombre et doux à la fois. Des émotions qu’on retrouve dans Bêtes de scène.

 

 
« Ils sont danseurs, ils ont 415 ans à eux 7. Ils n’ont plus rien à prouver mais sont plus joueurs et espiègles que jamais ! Dans un monde où les jeunes sont trop « frais » et les quinquagénaires sont trop « vieux », Bêtes de scène est une réponse chorégraphique et tonique aux exigences d’efficacité, de rentabilité et de performance. La pièce pleine d’humour qui s’ouvre sur une tranquille partie de fléchettes et s’achève par une course endiablée ! »
 


 

Infos pratiques : 

Jusqu’au 28 septembre 2017 à micadanses – Studios May B 
20 Rue Geoffroy l’Asnier, 75004 Paris
 
 

Laissez votre commentaire