[Critique] Un Mariage Forcé baroque à l’Epée de Bois

[Critique] Un Mariage Forcé baroque à l’Epée de Bois

Le Mariage Forcé : un Molière, d’accord. Mais un Molière baroque… Un Molière aux accents contemporains… de Molière lui-même ! A découvrir au Théâtre de l’épée de Bois – à la Cartoucherie jusqu’au 5 mars.

 

Une étonnante plongée « au temps de Molière »…

Le Temps d’un Mariage Forcé, la Compagnie Mandragore et la Fabrique à Théâtre nous replongent aux temps de la comédie-ballet à la Cour du Roi. Et on s’y croirait !

A la lueur des bougies et au son du clavecin, ce Mariage Forcé, mis en scène par Jean-Denis Monory, nous propose un véritable voyage dans le temps. A travers l’art du théâtre baroque, c’est une expérience immersive et ô combien originale que ce spectacle à découvrir au Théâtre de l’épée de Bois.

Écrite en 1664, c’est avec les manières de cette époque que nous re-découvrons ici la pièce de Molière. Dès les premières notes de l’orchestre de chambre composé de 3 musiciens, on y est. Dès les premières phrases résonne la langue d’antan. Et nos oreilles, surprises dans un premier temps, s’accoutument rapidement au langage phonétique au rythme lent et presque lancinant, et de là, la déclamation tire vers le comique. Contrairement donc à ce qu’on pourrait croire, ce langage n’est pas hermétique mais contribue à une poésie et une musique où les mots gagnent en poids et en sens. On les écoute avec attention et on les redécouvre, presque comme un enfant découvrant une langue étrange mais familière.

Ainsi, le mélange des musiques de la petite formation instrumentale allié à cette langue mystérieuse nous enveloppe dans une atmosphère intime et chaleureuse.

mariage-force-mandragore
Quant au jeu des comédiens, il n’est pas en reste. Bien que presque figée face public, la gestuelle n’en n’est pas moins physique et ciselée dans une chorégraphie du geste précis. La parole est très souvent soulignée par le geste. C’est une sorte de langue des signes, comme un ballet des doigts, où chaque geste porte une signification codifiée. On notera également la performance de certains personnages qui se tiennent les genoux toujours pliés…

 

Et toujours d’une actualité brûlante !

Enfin, comme dans la plupart des pièces de Molière, le Mariage Forcé recèle de critiques envers la société de l’époque, et comme toujours aussi, encore tellement d’actualité. Ici, le thème est celui du mariage arrangé. Mais comme à son habitude, Molière en profite pour dépeindre les traits de la société : entre les conseils d’un ami courtisan qui n’en pense pas moins, les palabres des pseudo-philosophes et savants-charlatans, le tout relevé d’un féminisme avant-l’heure, tout est dit. Même dans sa forme la plus originaire, Molière garde une pertinence contemporaine ! 

L’humour reste l’arme de prédilection de l’auteur et la mise en scène pleine d’idées, où se mêlent comique verbal et de situation, est d’une efficacité redoutable pour mettre en valeur ces railleries, d’un autre temps, de notre temps…

Que vous connaissiez le Mariage Forcé par cœur ou non, n’hésitez pas une seconde de plus à aller le (re)découvrir dans sa forme originelle, ne serait-ce que pour l’expérience. Il ne nous manque plus que les robes et les habits d’apparats de la Cour du Roi Soleil… Rendez-vous au 17e siècle !

 


De Molière et Lully.
Mise en scène Jean-Denis Monory, assisté d’Alain Jacot.
Scénographie de Valère Girardin.
Direction technique de Dominique Dardant.
Costumes de Chantal Rousseau.
Direction musicale et claveciniste Estefania Casanovas i Villar.
Musiciens Nadja Camichel et Dimitri Kindynis.
Chanteur Baryton Anthony Rivera.
Avec Alain Jacot, Garance La Fata, Jacint Margarit, Enrique Medrano, Philippe Vuilleumier.


 

 

Informations pratiques

Le Mariage Forcé au Théâtre de l’épée de Bois (Paris 12e) 
Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris 
Téléphone : 01 48 08 39 74

Durée : 1h30

Représentations :
Du 14 Février au 05 Mars 2017
Du mardi au samedi à 20h30
Dimanche à 16h

 

 

Laissez votre commentaire