A Vif, l’engagement intense du rappeur Kery James sur scène

A Vif, l’engagement intense du rappeur Kery James sur scène

Le rappeur Kery James se lance sur scène dans un spectacle engagé en forme de joute verbale. A Vif, un spectacle coup de poing à découvrir au Théâtre du Rond Point jusqu’au 1er octobre.


Un duel oratoire pour une pièce socio-politique passionnante 

Dès les premiers applaudissements, le public de la grande salle du Rond Point est debout. Attentifs tous au long de la pièce à la joute verbale qui oppose l’avocat blanc, Yann, et l’avocat noir, Souleymaan Traoré, les spectateurs ont été conquis par la forme et le fond de A Vif. Il faut dire que le texte et l’engagement des deux excellents acteurs oscillent en permanence entre fiction et réel et entremêlent ainsi divertissement et réflexion.

 L’idée est de mettre en balance la question suivante : « L’État est-il le seul responsable de la situation des banlieues ? »Pour démêler cette question complexe, Yann et Souleymaan vont s’affronter dans une plaidoirie et mettre en lumière deux visions de la France que tout semble opposer. Le premier répondra par l’affirmative, donnant toute sa place et son pouvoir aux responsables politiques qui par leurs décisions ou leur absence de décisions ont contribué à mettre au rang de la société les populations les plus pauvres. Le second, en revanche, soutiendra la négative en rendant au citoyen toute sa responsabilité et sa liberté.

« Pour un qui entre, combien frappent à la porte ? Combien même arrivent jusqu’à cette porte ? »

Avec A  Vif, le « tonton » rappeur engagé, 700.000 albums vendus en 25 ans de carrière, amène donc sur scène les thèmes qui ont jalonnés sa carrière. Une autre manière de clamer son engagement à laquelle il a vite pris goût : « Le théâtre est beaucoup plus dangereux. On est sans parachute, on voit directement la réaction du public, donc c’est plus périlleux pour un artiste. Mais c’est aussi beaucoup plus excitant, les réactions sont très spontanées. C’est aussi une forme de drogue quand le public se lève et applaudit. On a envie de recommencer. »

 
« Faire se rencontrer les  2 France »

La pièce ne résout pas le problème.Et la distanciation apportée par la forme du concours d’éloquence permet à Kerry James de développer de véritables arguments dans les deux camps. Il désagrège ainsi les idées reçues, effrite cette impression que les deux France sont des blocs imperméables et soudés. Le débat met en exergue la complexité de la question, et de toutes les questions sociales par ailleurs.

La pièce aura aussi le mérite de construire des ponts entre ces 2 France qui ne se rencontre que rarement. En mettant le public au cœur du dispositif scénique, comme dans une agora, le metteur en scène J.P Barro interroge la place du citoyen face à la parole des politiciens, des média et de la « philosophie de comptoir ». Il devient juge de ce plaidoyer. Position que Kery James apprécie particulièrement :

« C’est beaucoup plus intéressant (que les concerts, ndlr) car on a un public assis, prêt à écouter les paroles et les idées. C’est une écoute que je trouve exceptionnelle. »

Kery James se pose donc en un porte-parole des jeunes de banlieue qui n’ont pas toujours droit à la parole ou sont stigmatisés : « Un artiste, s’il n’a rien à dire, n’a pas à prendre la parole. Le sens de l’art, à travers les époques, a toujours été de faire bouger la société, parfois avec légèreté à travers le rire, comme a pu le faire Coluche. De mon côté, je me suis efforcé depuis le début de ma carrière, à construire des ponts entre les deux France ». Au vu de la question abordée, et c’est l’astuce de Kerry James, un public peu habitué au théâtre sera attiré par A Vif. Pour certains, ce sera même la première fois qu’ils iront au théâtre.  Ainsi seront réunies, au moins le temps du spectacle, ces deux France.

Le spectacle se termine par le texte de « Lettre à la République » lu par Yann. Et les derniers mots « les Français ont-ils les dirigeants qu’ils méritent ? » parcourent la standing ovation. Un spectacle qui nous invite à (re)découvrir les textes de Kery James.

Informations pratiques

au Théâtre du Rond Point
DU MARDI AU DIMANCHE, 18H30

Informations et réservations : Le site du théâtre

Laissez votre commentaire