OCTOBRRR – Critique « The Haunting of the Hill House » Mi-Saison 1 (Netflix) : Halloween en douceur!

OCTOBRRR – Critique « The Haunting of the Hill House » Mi-Saison 1 (Netflix) : Halloween en douceur!

OCTOBRRR – Critique « The Haunting of the Hill House » Mi-Saison 1 (Netflix) : Halloween en douceur!

Réalisation

Scénario

Décors et costumes

Jeu d'acteurs

Summary:
Du travail précis qui mélange notre envie d'enquêter et de frissonner !

93%

Excellent

The Haunting of the Hill House est une série produite par Netflix et sortie en 2018. Cette série écrite par Mike Flanagan nous promet des frissons de plaisir et d’effroi.

The Haunting of the Hill House décrit l’histoire d’horreur vécue par une famille américaine. Monsieur et Madame Crain décident de s’installer dans une vieille maison avec leurs 5 enfants. Ces derniers vivent des événements tellement traumatisants que cela va les suivre des années après. On suit le parcours des enfants durant l’époque où ils habitaient à Hill House et dans le présent où maintenant adultes ils essayent de survivre à leurs démons et autres fantômes.

En effet, les enfants Crain, Steve, Shirley, Theodora, Nell et Luke ont tous vécus plus jeunes à Hill House avec leurs parents. Ils ont tous été confrontés à des fantômes plus ou moins traumatisants.

Chaque épisode est centré sur un personnage en particulier. Les caractères et les histoires nous font découvrir et aimer les personnages. Grâce à l’écriture du scénario on les découvre autrement au fil des époques.

Les acteurs sont très convaincants. L’identification se fait très vite. Le casting est également bien fait puisqu’on voit tout de suite la ressemblance entre les acteurs, et plus particulièrement entre les filles. Leurs ressemblances sont telles que l’on a parfois du mal a différencier les personnages lors des premiers épisodes.

Les jeunes acteurs jouent avec beaucoup de justesse. Il n’y a pas un moment où ils ne sont pas crédibles. Le spectateur se laisse réellement emporter par leurs histoires et on se surprend à frissonner en même temps qu’eux lorsque leur fantôme respectif arrive.

Les décors et la mise en scène mettent vraiment en valeur le propos et l’histoire que raconte l’auteur. On sent la recherche dans la mise en scène. Cette maison hantée est comme un personnage à elle seule. Elle se pare de mystères et de couleurs sombres pour nous faire frissonner de plaisir. C’est une série d’horreur mais le suspens prime sur le sang et la terreur facile. The Haunting of the Hill House évite les jump scares trop prévisibles mais dissémine plutôt des indices concernant les fantômes et la raison du départ de la famille de Hill House. La musique accompagne fidèlement les émotions comme un bon film d’horreur pourrait le faire.

De plus, le montage permet aux spectateurs de ne pas être trop perdus dans la temporalité. En effet, des indications sur l’écran permettent de situer l’action.

Au fur et à mesure des épisodes, certains mystères s’éclaircissent. Plus on apprend à connaitre les personnages, plus on comprend leurs comportements. On découvre ainsi que certains fantômes sont liés à des enfants en particulier. On connait d’ailleurs l’identité de la dame au cou tordu et la raison de la mort de Nell dans le dernier épisode. Cependant de nombreuses interrogations persistent sur tous les autres fantômes.

Tous les enfants ont été impactés par Hill House. On a l’impression qu’en grandissant, ils ont essayer d’apaiser leurs émotions. En effet, Steve a écrit des livres sur Hill House et devient une sorte de chasseur de fantômes. Shirley s’occupe d’un établissement de pompes funèbres et prépare les morts pour leurs derniers au-revoirs à leur famille. Theodora est devenu psychologue spécialisée dans les enfants. Elle les aide à surmonter des épreuves. Quant aux deux plus jeunes, ils ont tenté de guérir de ces traumatismes soit par la drogue soit par la médecine moderne. Dans tous les cas, cette maison semble les hanter encore même s’ils sont très loin d’elle.

On connait peu l’histoire du père surtout dans le présent. On sait simplement qu’il a une mauvaise relation avec ses enfants mais on ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé.

Les mystères entourent encore le passage des Crain dans Hill House. On a hâte de découvrir les explications derrière les traumatismes des enfants !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.