La casa de papel : le bijou espagnol de Netflix

La casa de papel : le bijou espagnol de Netflix

La casa de papel : le bijou espagnol de Netflix

Réalisation

Casting

Scénario

Summary:
La casa de papel est la nouvelle série Netflix qui va beaucoup faire parler dans les prochains mois alors soyez prêt !

90%

Belle découverte !

La casa de papel a fait une entrée très discrète dans le catalogue Netflix le 25 décembre 2017. Aucune communication outrancière dessus, pas de diffusion de la bande annonce sur les réseaux sociaux et pourtant, cette série fait un carton. Annoncée comme le Ocean’s Eleven espagnol, La casa de papel n’a rien à envier aux séries américaines !

La casa de papel raconte comment un braquage va se transformer en casse du siècle. Un homme mystérieux, appelé Le professeur, recrute sept malfrats  qui ont comme point commun de n’avoir plus rien à perdre. Pendant cinq mois, il va les former et leur faire apprendre un plan machiavélique pour cambrioler la Maison Royale de la Monnaie d’Espagne. Le but est d’imprimer 2,4 milliards d’euros en onze jours et cela sans faire aucune victime. Un plan complètement fou prévu à la minute près qui semble infaillible.

Mais comme vous le savez, un plan n’est jamais parfait. Les imprévus vont se succéder pour mettre les nerfs des braqueurs à rude épreuve. Le Professeur a t-il vraiment pensé à tout ? De plus, gérer 67 otages ne va pas être aussi facile que prévu.

Un rythme effréné

La casa de papel : le bijou espagnol de Netflix

Un braquage de banque ? Le thème a déjà été vu et revu aussi bien au cinéma que dans les séries télé. Rien de bien original ici et pourtant. La casa de papel réussit un tour de force en proposant 13 épisodes tous plus intéressants les uns que les autres. Aucun temps mort, aucun moment un peu long où on regarde discrètement sa montre pour savoir quand va prendre fin l’épisode.

Cette série impose au spectateur un rythme effréné qui ne ralentit jamais. D’ailleurs, il vous sera pratiquement impossible de ne pas binge watcher cette série tant elle est prenante. Bien que les épisodes soient tous construits sur le même modèle (tout va bien, puis un détail fait vaciller le plan et tout le monde fait de son mieux pour rétablir la situation), ça fonctionne parfaitement.

Des personnages et un visuel maîtrisés

La casa de papel : le bijou espagnol de Netflix

Mais qu’est-ce qui rend La casa de papel si addictive ? Tout d’abord, les personnages. Le professeur est un personnage emblématique de cette série et le fait qu’il soit si mystérieux intrigue le spectateur. On cherche à cerner cet homme qui a l’air pourtant banal mais qui a mis au point un plan absolument incroyable (et complètement fou). De plus, chaque braqueur a une histoire qu’on découvre au fil des épisodes. On s’attache très vite aux personnages car chacun a sa part d’ombre bien sûr mais aussi un côté attachant. Les personnages ne sont pas noirs ou blancs mais possèdent tous une nuance de gris qui les rend très intéressants.

Et la cerise sur le gâteau est bien sûr le visuel de cette série. Que ce soit l’utilisation des masques à l’effigie de Dali ou la réalisation, tout est fait pour sublimer cette histoire et les personnages. Certaines scènes sont à couper le souffle et vraiment, les espagnols n’ont pas à rougir de cette série bien meilleure que certaines grosses productions américaines.

 

Pour conclure, La casa de papel commence à faire beaucoup parler d’elle et ce n’est que le début du phénomène ! Je vous conseille vraiment de jeter un œil à cette série hautement addictive. Pour une meilleure expérience, je vous conseille également de la regarder en espagnol. On se retrouve le 6 avril pour la diffusion de la deuxième saison sur Netflix !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.