c'est du gâteau

Critique « C’est du gâteau » (Netflix) : Une saison 2 hilarante !

C’est du gâteau, l’émission parodique des concours de cuisine, revient pour une saison 2. Netflix continue de diffuser la série hilarante avec cette fois-ci, 7 nouveaux épisodes, des recettes délirantes et des échecs cuisants.

Le programme a compris sa réussite et continue avec des gâteaux de plus en plus difficile à réaliser : le but est d’avoir des ratés spectaculaires et donc drôles. Plus les créations s’effondrent et sont moches, plus on rit. On se retrouve avec des moments particulièrement comiques comme lorsqu’un candidat confond le sucre avec le sel.

L’émission prend le contre-pied de shows de pâtisserie grandioses comme Sugar Rush et Zumbo’s Just Desserts. On est bien loin des émissions culinaires aseptisées. Ici tout est brouillon et c’est ça qui fait le charme du programme ! Le but n’est pas d’avoir une compétition acharnée entre des candidats, mais de passer un moment amusant.

Une présentatrice drôle et délurée

Nicole Byers est le chef d’orchestre génial de ce joyeux bazar. Elle donne un rythme effréné aux épisodes avec des blagues percutantes et une énergie débordante. Elle est le principal spectacle de l’émission et sait remplir tous les moments plats pour donner un show divertissant.

C'est du gâteau

Elle est accompagnée de Jacques Torres, un chocolatier français au fort accent qui apporte du folklore et de l’expertise à l’émission. Il se charge également d’expliquer les erreurs que font les candidats et comment effectuer les bons gestes. Il apporte un côté éducationnel sans trop de lourdeurs.

Chaque épisode est aussi l’occasion de faire venir un jury spécial. Dans cette saison, le but est d’avoir des personnes venant de différents univers pour juger les candidats : tout le monde est le bienvenu ! Il y a des humoristes et des sportifs en plus des spécialistes en pâtisserie. L’objectif est d’ouvrir un peu plus la pâtisserie à d’autres milieux et de la rendre plus accessible.

L’échec comme star du show

L’émission est tournée avec dérision et un humour complètement décalé. Tout est fait pour mettre la pression aux candidats afin qu’ils échouent lamentablement. La surprise est quand certains arrivent à produire quelque chose de relativement correct.

Ce qui est aussi impressionnant, c’est la capacité d’improvisation des candidats lorsqu’ils sont bloqués ou pris par le temps. Cette série est faite pour tous ceux qui veulent être rassurés de leurs talents en cuisine en se comparant à ces candidats lambdas.

c'est du gâteau

La réalisation joue aussi sur des thématiques pour chaque épisode. On y retrouve par exemple des réalisations sur le thème du football américain. Tout est fait pour maintenir l’intérêt du spectateur, chaque gâteau fait partie d’un grand thème et propose une technique de pâtisserie différente.

Queer Eye en guest star

Mention spéciale pour le bonus qui est un court épisode avec en candidats, les présentateurs de Queer Eye. Les cinq acolytes doivent reproduire un cupcake à leur effigie. L’ensemble de l’épisode qui ne dure que 11 minutes, est hilarant. Les candidats du jour font semblant d’être dans une compétition acharnée, le tout avec beaucoup d’humour.

C'est du gâteau

Les épisodes sont donc très bien construits avec un montage rapide, un chronomètre qui structure les épreuves et surtout une mise en scène parfois exagérée qui rend l’émission encore plus drôle : les gâteaux sont exposés avec des lumières et de la fumée pour rendre l’ensemble spectaculaire.

La moitié de la saison est également marquée par un épisode spécial noël où les candidats doivent reproduire une maison en pain d’épice. C’est une façon d’introduire la prochaine saison.

En effet, Netflix a déjà prévu de diffuser le 7 décembre, une édition spéciale de noël de C’est du gâteau ! Cela promet des échecs culinaires et des fous rires en perspective, le tout avec des pâtisseries de fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.