« Queer Eye » : une nouvelle série signée Netflix !

« Queer Eye » : une nouvelle série signée Netflix !

Si vous ne connaissez pas Queer Eye, c’est LA série téléréalité à découvrir !

Pour que vous compreniez pourquoi on aime autant cette série bienveillante et touchante, on vous a fait notre propre petit résumé. Cinq hommes homosexuels, avec chacun sa spécialité : décoration, mode, coiffure/soins, culture et nourriture. Ces cinq hommes vont changer le quotidien « banal » d’un homme qui ne prête pas attention à lui tant au niveau vestimentaire qu’au niveau alimentaire.

 

queer eye

  • Bobby (décoration et design d’intérieur)
  • Karamo (culture et confiance en soi)
  • Jonathan (coiffure et beauté)
  • Antoni (nutrition)
  • Tan (mode)

Alors oui, en apparence, on dirait un remake de Nouveau Look pour une Nouvelle vie mélangé à Déco et à Master Chef. Cependant, on vous rassure, c’est bien plus que ça. Chaque épisode traite d’un sujet, d’une personne différente. Une fois sur deux, on pleure et à tous les coups, on rigole (ce qui est plutôt positif !).

Le point fort de la série, la mixité.

Un grand-père qui n’a jamais voulu prendre soin de lui et qui se trouve moche, un Afro-Américain n’ayant jamais eu le courage de faire son coming-out devant son père, un policier pro-Trump, les profils sont comment dire, très variés !

Si l’équipe a choisi de poser ses valises à Atlanta, capitale très conservatrice et rurale de l’État de Géorgie, les Fab5 (leur surnom) sont eux aussi très différents. Tan est anglais d’origine pakistanais, musulman, marié depuis 10 ans. Bobby, étant réellement attaché à sa religion, s’est senti délaissé par l’église depuis qu’il a fait son coming-out. Karamo est Afro-Américain. Tous ont fait partager leur différence.

1 épisode = 1 boîte de mouchoir

Pourquoi on pleure ? Parce que c’est une équipe de personnes bienveillantes qui aide à chaque épisode une personne différente. Ils sont attentionnés envers ces personnes : tolérants dans leurs choix, dans leurs religions ou dans leurs opinions politiques. Ils sont tous bourrés de qualités et surtout ils sont touchants. Ils n’hésitent pas à ouvrir leur cœur et à dévoiler leurs propres expériences souvent douloureuses.

Dans l’épisode cinq de la première saison, la bande a affaire à un policier qui soutient Trump. Karamo, Afro-Américain homosexuel, passe du temps à discuter et à expliquer son ressenti lors des tensions entre les Noirs et la police aux États-Unis.

Ils n’ont certes pas les mêmes opinions politiques ni les mêmes avis mais Karamo réussit à prendre sur soi et à accepter le choix du policier. Tandis que le policier réussit à comprendre la peur de Karamo lorsqu’il l’a rencontré.

Un seul message : tolérance, tolérance et tolérance

Ce qu’on aime dans Queer Eye, c’est le message de tolérance. On se bat pour l’acceptation. Le but de la bande est de trouver des points communs avec les hommes qu’ils aident, et non des différences. Solidarité, humour, conseils, bonheur, et optimisme bercent ces cinq hommes.

Les saisons une et deux sont disponibles sur Netflix, enjoy it et préparez tout de même vos mouchoirs pour beaucoup d’émotions, de recettes, de fringues, et surtout d’amour dans Queer Eye !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.