[Critique] Les Grands saison 2 :  Adieu le collège et bonjour le lycée !

[Critique] Les Grands saison 2 : Adieu le collège et bonjour le lycée !

[Critique] Les Grands saison 2 : Adieu le collège et bonjour le lycée !

Acteurs

Scénario

Réalisation

Summary:
Une saison 2 à la hauteur des attentes même si quelques défauts persistent...

83%

Retour gagnant !

Nous les avons quittés au collège et les voilà désormais au lycée ! La saison 2 de la série Les Grands débarquent sur OCS aujourd’hui. Notre critique.

 

Les Grands saison 2: Passage à l’âge (presque) adulte

 

Ce mois d’octobre marque le grand retour d’Hugo, Boogie, Avril, MJ et Ilyes ! C’est l’année du grand changement pour le petit groupe puisqu’ après le collège dans la première saison, le petit groupe fait désormais son entrée au lycée. Et ils vont se rendre compte que passer de plus grands à plus petits n’est pas la chose la plus facile… Petit état des lieux ? Hugo (Théophile Baquet) n’a plus aucune nouvelle de MJ (Adèle Wismes) qui pourtant est en contact avec Boogie (Grégoire Montana) et Avril (Pauline Serieys). De son côté, Ilyes (Sami Outalbali) assume son homosexualité malgré les réticences de sa mère. Plusieurs personnages secondaires de la première saison sont également passés en classe supérieur à l’image de la mystérieuse Kenza, interprétée par Romane Lucas.

 

Un sentiment de nostalgie nous envahi lors du visionnage de ces 10 nouveaux épisodes. En effet, au delà de suivre le parcours de cette bande de jeunes, ce sont toutes nos années lycée qui défilent devant nos yeux, entre cours, profs, camarades et amours… Le travail de recherche et de compréhension des scénaristes est excellent, tout comme la flopée de jeunes comédiens.  Cette saison, encore un peu plus creusée que la précédente, nous offre de beaux moments d’émotions mais aussi d’humour, notamment au travers du personnage de Boogie. Tous les sujets de la société actuelle passent à la moulinette du script, que ce soit la sexualité, le fait d’assumer ses actes ou bien encore d’évoluer dans un monde incertain.

 

Avec ce passage au lycée, et en quelque sorte à l’âge adulte, Les Grands offrent une toute nouvelle porte d’entrée dans son univers. Pour les jeunes, il s’agit d’une nouvelle étape. Pour les téléspectateurs d’un retour en arrière. Une réminiscence d’un passé pas forcément si lointain que cela.

 

En conclusion, la deuxième saison de la série Les Grands, diffusée dès le 12 octobre sur OCS, est à la fois nettement supérieur à la première mais aussi légèrement inférieure par moment. La qualité d’écriture compense parfois la lourdeur de certains personnages ou de certaines situations. L’éveil à l’âge adulte est tout proche pour le groupe d’adolescents mais il ne faudrait pas non plus aller trop vite. Comme le dit l’adage, il faut que jeunesse se fasse…

Laissez votre commentaire