[Critique] Grey’s Anatomy : un 300ème épisode nostalgique

[Critique] Grey’s Anatomy : un 300ème épisode nostalgique

[Critique] Grey’s Anatomy : un 300ème épisode nostalgique

Scénario

Acteurs

Réalisation

Summary:
Un bon épisode émouvant et nostalgique pour un anniversaire joyeux !

87%

Entre clins d'oeil et nostalgie...

Grey’s Anatomy vient de fêter son 300ème épisode sur ABC le 9 novembre dernier. Un épisode entre modernité et nostalgie. Notre critique.

 

300 épisodes et presque pas une ride ! La série médicale de Shonda Rhimes vient de célébrer cet anniversaire au travers d’un épisode bourré de clins d’œil, un véritable hommage à tous les personnages de la série depuis le premier épisode. Et il faut reconnaître qu’elle en a vu défiler des personnages ! Des arrivées, des départs, même des retours ! « Who Lives, Who Dies, Who Tells Your Story » est aussi un hommage aux fans de la première heure, rempli de références musicales ou de souvenirs inoubliables. Même si l’épisode en lui-même ne fait pas progresser l’intrigue de la saison, il a au moins le mérite de nous présenter un cas de la semaine mettant en scène des sosies de Cristina, de George et d’Izzie. L’occasion parfaite de faire revivre aux quatre personnages emblématiques des débuts, Meredith, Alex, Bailey et Richard des situations possédant un air de déjà-vu.

 

Il était une fois, il y a 12 ans…

 

Meredith, qui est nommée pour le Harper Avery se donne à cœur ouvert dans la prise en charge de ces jeunes internes ressemblant beaucoup à ses amis. La jeune femme n’a pas perdu le goût de la médecine, malgré toutes les mésaventures rencontrées par le passé. La voir en fin d’épisode heureuse de recevoir le fameux prix, sous les yeux du fantôme de sa mère Ellis est une récompense à la fois pour le personnage et pour les fans qui suivent le parcours de Meredith depuis plus de 12 ans maintenant. Du ferry qu’elle prend en début d’épisode (hommage direct à Derek) à sa fille Zola qui confesse que son papa lui manque et qu’elle veut devenir neurochirurgienne, toutes les références nous plongent dans un délicieux souvenir. Les quelques images du génériques accompagnées de la musique « Cosy in the Rocket » de Psapp nous rappellent les grandes heures de la série, quand nos internes préférés squattaient les tunnels de l’hôpital, comme le font aujourd’hui les petits nouveaux…

Les autres personnages ne sont pas en reste non plus. Entendre le prénom de Lexie Grey résonner au cœur du discours de Jackson nous ramène une fois encore dans le passé. Le retour de Sofia chez Arizona fait aussi ressortir chez elle les images d’un temps passé, où elle, Mark Sloan et Callie vivaient heureux. Il faut reconnaître à Shonda Rhimes et à son équipe un véritable savoir faire en ce qui concerne le traitement des personnages. Tous ont grandi, ils ont évolué en même temps que le public. Nous faisons un peu partie de la famille et voir Alex imaginer la vie qu’il rêve pour son ex-femme Izzie nous prouve s’il le fallait l’évolution de ces anciens internes devenus grands…

 

En conclusion, ce 300ème épisode de Grey’s Anatomy est un comme un petit bonbon. Une belle bouchée qui nous rappelle plein de souvenirs tout en marquant son époque. Meredith atteint enfin la renommée qu’elle mérite. Tous les personnages ont droit à leur petit clin d’œil. Une parenthèse enchantée au cœur d’une saison résolument moderne.

Laissez votre commentaire