[Review] Stray – le nouvel Ep de Thomas Azier sur son  label Hylas Record

[Review] Stray – le nouvel Ep de Thomas Azier sur son label Hylas Record

Stray est le nouvel Ep de Thomas Azier. Sorti le 11 juillet, il s’accompagne d’un clip sur le titre Echoes qu’il a réalisé lui-même. Joli !

Originaire des Pays-Bas mais à cheval entre Paris et Berlin, Thomas Azier est la figure même de l’artiste indépendant européen. Nous l’avions entendu la première fois lors d’une première partie d’un concert au Zenith, il y a bien longtemps. 

Thomas Azier

A l’époque, sa musique très électro était dans la même vague que Woodkid qu’il cite régulièrement comme une de ces influences. Moins épique et orchestré, mais tout aussi poétique et avec cette recherche mélodique pleine de sens, le jeune auteur-compositeur-interprète s’est rapidement fait remarqué.

Depuis, il a eu l’occasion de faire de nombreuses premières parties, dont celle de Woodkid et de Stromae, avec lequel il a travaillé, notamment à l’écriture de chansons sur son album Racine Carrée

En 2014, il sort son premier album : Hylas. Thomas Azier se révèle alors un excellent storyteller, ce qui est plutôt rare en électro. Il parle de son expérience et de son histoire. On sent beaucoup de mélancolie et sa voix participe à la puissance émotionnelle de ses titres.

Il se fait ensuite remarqué en apparaissant dans une publicité d’Yves Saint Laurent en 2016.

Rouge, son deuxième opus, fait son apparition en mai 2017. Là encore il surprend en donnant à sa musique électro une dimension plus acoustique, imposant le piano-voix comme base. Rouge profite de la présence de Dan Levy de The Do à la réalisation.

Echoes, le premier extrait de Stray 

Cette année, voici le temps d’une nouvelle aire avec ce premier Ep : Stray.

Le premier titre qui ouvre l’Ep sonne très folk et on aime beaucoup cette nouvelle orientation. Le clip qui accompagne ce titre est une petite performance de marionnette avec Rob Kaufmann qui tire les ficelles. La mise en scène et la réalisation sont de Thomas Azier lui-même.

C’est un titre qui prend son temps ; la voix semble lointaine et justifie le nom de la chanson.

Stray le nouvel Ep de Thomas Azier

Stray aurait été écrit entre plusieurs chambres d’hôtel au cours de voyages.

On sent le côté un peu road trip dans les morceaux, notamment White Horses. Sûrement la présente des guitares qui s’envole ou deviennent rugueuse et ce rythme fort et répétitif qui rappelle le motif d’un train. Et ces cris et son venus d’on ne sait où comme une ambiance nocturne étrange.

The Girl Beneath The Lion est une petite perle lyrique et poétique qui vient ponctuer l’Ep. D’abord évanescent, puis s’emballant, cette chanson est ponctuée de bruit étrange, un peu inquiétant qui tente de briser l’élan et ce rythme qui court, comme pour échapper à quelque chose. C’est beau !

Colors, Colors ! dernier titre de l’Ep est une sublime complainte au piano. On s’attend à ce que ça parte, on cherche le rythme… mais tout est dans la retenue, dans l’émotion, dans cette voix qui grimpe et vient mourir… C’est élégant, plein de grâce. C’est d’une sensibilité à fleur de peau qui nous donne des frissons.

Belle surprise du mois de juillet, cet Ep est à écouter attentivement et on espère qu’il n’est que les prémices d’un nouvel album à venir !

La release Party de l’Ep a lieue aujourd’hui à Berlin… il ne nous reste plus qu’à espérer qu’il repasse par nos contrées.

Site de Thomas Azier

Page Facebook de Thomas Azier

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.