Et si la banlieue était le nouvel eldorado musical ?

Et si la banlieue était le nouvel eldorado musical ?

Nous avons souvent l’habitude de fouler les sols des grandes et petites salles parisiennes, toutes plus emblématiques les unes que les autres. En passant par les intimistes Maroquinerie (18ème) ou Café de la Presse (11ème) jusqu’aux spectaculaires Bercy Arena (12ème) ou Zénith (19ème).

Mais ce qu’on oublie souvent c’est la multitude de salles de concerts indépendantes et chaleureuses réparties dans toute l’Île-De-France qui offrent une réelle émulation culturelle aux franciliens. Il n’y a décidément pas qu’à Paris que l’on peut écouter de la bonne musique avec une bonne bière.

Petit tour d’horizon de certaines salles où la proximité avec les artistes n’a rien à envier aux plus connues

File 7 – Magny-Le-Hongre (77) : petite salle qui souffle sa vingtième bougie cette année, elle est située près de Disneyland Paris, File 7 propose une programmation pour tous les goûts et âges. Le lieu se compose d’une salle de concert pouvant accueillir jusqu’à 600 personnes et un club plus cosy avec des événements gratuits.

Vous pouvez voir prochainement Paradis (Malik Djoudi en première partie) le vendredi 17 novembre ou encore Isaac Delusion (Inuït en première partie) le samedi 02 décembre prochain.

Le Plan – Ris-Orangis (91) : cette salle historiquement rock et excentrée de la ville n’a plus rien à prouver niveau réputation, elle a accueilli à l’époque les Ramones ou encore Motörhead et était quasiment le seul bastion underground de la banlieue parisienne. Le Plan propose désormais une programmation plus éclectique, contemporaine mais non pas moins pointue, qui laisse une place aux artistes émergents.

Vous pouvez vous dandiner très bientôt sur les rythmes ensoleillés de L’Impératrice (DBCF et Holy Two en première partie) le samedi 14 octobre ou écouter en live le dernier album résolument plus pop du rappeur Disiz La peste (Melan en première partie) le samedi 18 novembre.

La Batterie – Guyancourt (78) : cette salle est située tout près de la ville de Saint-Quentin-En-Yvelines et agitateur de décibels depuis son inauguration en 2007. La Batterie était initialement une ancienne batterie militaire datant de 1879, quoi de mieux qu’une leçon d’histoire et d’architecture en même temps qu’un concert ?

Le rappeur de notre enfance Passi sera de la partie le samedi 09 décembre, accompagné des Sages Poètes de la Rue et de Koyote.

 

La Marbrerie – Montreuil (93) : en dehors du fait que Montreuil soit le nouveau petit Paris pour bon nombre de personnes souhaitant plus de place et d’authenticité, cette ville de la petite couronne de Paris propose de nombreux événements culturels. La Marbrerie est un lieu de 1500m2 où le melting-pot social est de mise, vous pourrez y croiser les derniers hipsters en quête du prochain artiste électro à la mode ou simplement l’habitant du quartier qui rejoint ses copains pour un petit concert exotique.

Vous pouvez faire un tour ce week-end à la seconde édition du Looping Festival, cette année les organisateurs ont décidé de rendre hommage à l’Afrique avec de nombreux artistes talentueux.

!POC! – Alfortville (94) : la culture en dehors des murs, c’est ce que propose le POC d’Alfortville depuis 2007. Avec une salle pouvait accueillir environ 400 personnes, le POC propose à tous les habitants du Val-De-Marne et ailleurs une programmation qui enchantera les petits et les grands.

Chanceux comme vous êtes, vous pourrez voir les titans de François & The Atlas Mountains (Piers Faccini en première partie) à l’occasion du Festi’Val de Marne ce vendredi 13 octobre. Ou attendre le 15 décembre prochain pour partager le retour aux racines d’André Manoukian devant son piano .

U Arena – Nanterre (92) : futur stade emblématique de l’ovalie mais aussi salle de concert, l’U Arena est bien plus grand que les salles présentées ci-dessus. Avec une capacité d’accueil maximale de 40 000 personnes, le stade peut se targuer d’être désormais la plus grande salle modulable d’Europe.

Le groupe qui fera la première inauguration musicale de ce mastodonte n’est autre que les Rolling Stones, quoi de mieux que l’un des groupes les plus emblématiques de plusieurs générations ? Trois shows sont proposés les dates du 19, 22 et 25 octobre.

Convaincus ? Alors n’hésitez pas à traverser le périphérique pour partir à la découverte de ces salles, vous ne le regretterez pas. Les tarifs sont généralement plus abordables qu’à Paris suite à des frais de gestion moindres, permettant ainsi à n’importe qui de venir taper du pied et secouer la tête.

Laissez votre commentaire