You and I, l’album posthume de Jeff Buckley

You and I, l’album posthume de Jeff Buckley

La nouvelle circule cette semaine sur la toile : le 11 mars sortira You and I, un album posthume de Jeff Buckley. Un bel hommage à cet artiste mort trop jeune !

Jeff Buckley aurait eu 50 ans cette année.

C’est l’homme à la voix de velours, dont les chansons ont coulées dans nos oreilles jusqu’au 29 mai 1997, date à laquelle il disparaît, noyé dans un affluent du Mississipi à l’âge de 30 ans. Destin tragique pour un jeune génie à la carrière plus que prometteuse…Mais trop courte. Il n’avait qu’un album, Grace, mais quel album !!! On se souvient tous de sa merveilleuse reprise de Hallelujah de Leonard Cohen qui a souvent été imitée… moins souvent égalée.

En 1998 sortait un premier hommage posthume, réunissant des titres inédits qu’il n’aura jamais l’occasion de chanter sur scène et qui devait constituer en partie (probablement) les prémices d’un nouvel album.

Presque 20 ans après sa mort, nous avons le plaisir de redécouvrir Jeff Buckley, son univers soyeux et vaporeux, son talent de musicien mais surtout sa voix. Cette voix qui reste une référence aujourd’hui ; un timbre difficile à reproduire et un style que beaucoup cherchent à se réapproprier.

Mais qu’y a-t-il dans You and I ?

C’est un petit bijoux, un écrin qui renferme des extraits d’enregistrements studio, des démos, des covers inédites de ses chansons préférées :
I Know It’s Over et The Boy With A Thorn In His Side de The Smiths
Just Like A Woman de Bob Dylan
Everyday People de Sly & the Family Stone
– Don’t Let The Sun Catch You Cryin de Gerry and The Pacemakers
– Night Flight de Led Zeppelin
Calling You…

On redécouvre ce storyteller et ses qualités d’auteurs nous sont mises en lumière. La délicatesse de sa voix est sublimée et les petits passages où il parle le font revivre l’espace d’un instant. On retrouve l’artiste discret et intime qu’il était et on partage une petite heure avec lui lors de l’écoute de cet album.

Pour les plus impatients, You and I est en écoute gratuitement sur le site de NPR.

Il sera ensuite sur iTunes en téléchargement légal le 11 mars.

Laissez votre commentaire