Written In Scars : le dernier album de Jack Savoretti

Written In Scars : le dernier album de Jack Savoretti

Sorti le 23 octobre, Written In Scars est le quatrième et dernier album de Jack Savoretti, un artiste anglais d’origine italienne, trop peu connu en France. Voilà de quoi vous donner envie d’aller à sa rencontre !

Retour à soi-même

A la première écoute, on peut d’ors et déjà dire que Written In Scars est un album bien particulier et qu’il semble raconter une sorte de roadtrip intérieur; comme si le chanteur avait parcouru un chemin. On sait qu’en 2011, Jack Savoretti avait songé à arrêter la musique, dépité par le fonctionnement de l’industrie musicale. Pas évident de s’y faire une place et d’exister en tant qu’auteur surtout, de sortir des conventions et de rester soi-même. C’était toute la difficulté pour lui : retrouver un équilibre. Cette coupure depuis son dernier album Before The Storm lui a sûrement été bénéfique. On sent qu’un point a été fait et qu’on assiste à une renaissance dans ce nouvel album.

Un album à partager

Moins intimiste, moins solo, chaque chanson de l’album semble avoir été écrite pour être interprétée avec plusieurs musiciens afin de trouver sa véritable ampleurs. Il semblerait que Jack Savoretti ait voulu partager ses dernières expériences de façon entière et sincère. Ces morceaux sont fait pour être chanté à l’unisson. Une volonté de la part du chanteur, qui voulait projeter son album sur scène. De nombreux titres sont entraînant, avec des refrains qu’on a envie de reprendre : Back to me, Home, Tie Me Down

Un bel équilibre

Le premier titre, Back To Me est une sublime introduction à ce voyage auquel nous invite Jack Savoretti : on retrouve tout de suite son talent pour insuffler de l’émotion à une mélodie. Du début à la fin de l’album on navigue entre des titres toujours folk emprunt de la patte de Jack Savoretti (Don’t Mind Me, Written In Scars), d’autres peu plus rock (comme Fight ‘Til The End, où la voix déchirée du chanteur lui donne toute sa force), ou enfin plus pop comme le titre The Other Side of Love ou The Hunger. La ballade qui porte la signature de l’ancien Jack Savoretti est sûrement Wasted en duo avec Lissie (Elisabeth Corrin Maurus, une chanteuse folk nord Américaine) ; on y sent une petite influence country d’ailleurs. On devine une volonté de se relever, d’aller de l’avant, d’avancer et de trouver une nouvelle voie, plus belle et plus ensoleillée.

Merci Bob Dylan

Petite perle de l’album, Nobody ‘Cept You est une reprise d’une chanson de Bob Dylan. Jack Savoretti serait tombé dessus par hasard dans un studio en Californie et ce titre n’aurait jamais été rattaché à aucun album. Une opportunité qu’il a saisit ! Facile alors pour lui de se réapproprier la chanson ; elle lui parlait terriblement à cette époque et lui a permit de sortir d’un isolement trop long, de se secouer et de revenir aux choses importantes.

Inédit, Live et Remix

Cet album existe en Deluxe Edition avec un deuxième CD comprenant 9 pistes. On retrouve notamment la chanson Back Where I Belong, presque electro pop-folk, dévoilée sur Youtube au début du mois d’octobre :

On comprend alors qu’il appartient bien à la scène et le plaisir qu’il a pu avoir à la retrouver. Ce CD propose d’ailleurs 5 titres en Live à Rome de l’album Written In Scars.
Mais c’est aussi un plaisir incommensurable d’entendre le titre inédit, Catapult, beau, triste et doux où Jack parvient à nous donner la chair de poule comme il savait si bien le faire sur ces anciens titres (Songs From Different Times).

Ce disque se termine avec 2 chansons revues par Alexander Brown en version électro : Jack In A Box et The Other Side Of Love… Surprenant, mais on doit admettre que ça marche plutôt bien.

Il est évident qu’il s’agit d’une croisée des chemins et que Jack Savoretti a décidé d’emprunter celui qui lui ressemble plus mais aussi celui qui l’entraînera sûrement vers plus de sérénité. Une belle énergie se dégage de ces 11 titres et  gardent à la fois cette douce mélancolie propre à Jack Savoretti.

Laissez votre commentaire