Un nouvel album de VoidFactory disponible le 5 novembre 2017 !

Un nouvel album de VoidFactory disponible le 5 novembre 2017 !

Créé en 2008 par Guillaume Muller, VoidFactory est un projet solo de post-rock, ambient, steampunk. Après trois albums qui ont su nous transporter, un quatrième, intitulé Okopova, est prévu pour le 5 novembre prochain.

VoidFactory
Pochette illustrée par Olivier Bonhomme

Plus apaisé que les précédents albums, Okopova garde une tonalité mélancolique. Véritable plongée dans un univers steampunk, VoidFactory nous berce de sons évoquant dès les premières notes le mécanisme d’une horloge. Majoritairement atmosphérique, l’album Okopova vient tout de même nous bercer de la voix chaude et grave de Guillaume Muller dans Eva’s Boat. Tel le bateau évoqué dans la chanson, les instruments évoquent des vagues souvent calmes et parfois déchaînées qui bercent ses auditeurs d’un morceau à l’autre.

Dans le titre Ocean Of Trees In A Bleach Lake, nous sommes même tentés par le chant de la sirène Marion Dufour, qui accompagne le souffle du vent venant caresser les voiles de notre embarcation. Capitaine régnant en maître sur Okopova, l’homme au drapeau rouge de la pochette de l’album se dresse sur les ruines dévastées de Varsovie, dans un monde qui nous surprend tout de même par sa beauté. 

Entièrement réalisé à la maison, Okopova offre une multitude d’instruments à même de transmettre l’âme des morceaux sans que des mots ne soient nécessaires à l’image de ce que nous dit le titre du huitième morceau :

« There Is No Use For Words »

Là où les précédents opus se basaient davantage sur des sonorités plus épiques et orchestrales, celui-ci offre une ambiance plus intimiste, comme un rêve susurré à notre oreille. Cet aspect onirique et poétique ressort à merveille dans le clip embrumé d’Eva’s Boat.

Comme des gouttes d’eau tombant sur un sol sec et rude, les notes impactantes nous abreuvent de leur douceur, donnant une impression de passage, toujours trop court, dans le monde des merveilles de VoidFactory.

Laissez votre commentaire