The Shoes, une conférence de presse décalée !

The Shoes, une conférence de presse décalée !

The Shoes, le phénomène français de tous les succès, tenait une petite conférence de presse aux Solidays. Un moment détendu et drôle alors que se tenait au loin la cérémonie des Patchwork, temps fort du festival.

Une question qui brûlait les lèvres : Pourquoi The Shoes ?
A cette interrogation légitime, nous obtenons une réponse plutôt insolite. Au départ, le groupe portait un autre nom. The Shoes, c’est un peu « un nom de merde… quoique… » et le choix c’est fait sur un coup de tête au moment de la création d’un nouveau projet. The shoes serait d’ailleurs le deuxième choix des Beattles.

Ils se souviennent de leur premier concert au Japon. Au début de leur carrière, ils s’étaient amusés à mettre sur Myspace des fausses dates de tournée à Los Angeles, Moscou… Personne n’a jamais vérifié et ils reçoivent un jour une invitation d’un tourneur à venir jouer au Japon, persuadé de la notoriété du groupe.

Ils aiment les festivals parce qu’ils ne sont pas les seuls sur scène et le public n’est pas là que pour eux. L’important est donc de séduire un nouveau public et de rallier ceux qui les connaissent autour d’une même scène en donnant le meilleur d’eux-même.

Malheureusement aucun des guest de leur dernier album ne sont présent sur les Solidays ; c’est un peu compliqué de faire venir tout le monde, mais les morceaux ont été réarrangés pour qu’ils puissent les interpréter eux-même. Le rendu sera donc différent, mais pas inintéressant.

Après le succès de leur dernier album, on est en droit de se demander qu’est-ce qui les attend pour la suite. Guillaume Brière et Benjamin Lebeau sont toujours à l’affût de nouveaux challenge. Auteurs, compositeurs, mais aussi producteurs, ils aiment découvrir d’autres artistes différents de leur univers musical… Ils préparent déjà un troisième album et ils sont fiers de durer dans le temps, d’avoir put jouer à l’Olympia et aux Solidays pour leur premier et deuxième album ; il espère renouveler la performance avec le prochain.
Un autre challenge non négligeable : se supporter encore un peu !

Ils viennent de finir un titre de Benjamin Biolay, le premier album de SAGE… Ils travaillent avec Cécile Cassel, Orelsan… Plein de choses encore sont à venir !

La culture Internet, très présente dans leur site, est venu s’insérer dans leurs clips et leurs lives à cause de leur tumblr, récupération de toutes les « conneries » trouvées sur Internet et de ce qui buzz sur la toile. C’est le collectif franco-québécois Dent de Cuir qui leur a suggéré de réutiliser cet univers qui leur ressemble et qui permet de rompre avec leurs autres production plus graphique (comme celle de Woodkid), pour faire quelque chose de plus punk, plus fun… plus bordélique comme eux ! Très peu dans le culte de la personne, le but était aussi de concentré l’attention du public sur les vidéos, même si celles-ci finissent pas captiver au point qu’on en oublie de danser.

Pour le choix de leurs featuring, ils bossent essentiellement avec leurs potes. Les rencontres se font spontanément ; ils aiment aussi découvrir de nouveaux sons sur internet et ils leur arrivent de contacter un artiste pour proposer une collaboration. Les réponses sont rarement négatives parce que l’occasion est toujours belle, le travail intéressant et c’est l’opportunité pour sortir de leur univers. Le prochain album proposera d’ailleurs beaucoup de nouveaux artistes. C’est aussi une façon de ne par se faire vampiriser par de gros artiste… Quoique qu’une grande star comme Iggy Pop…!?

The shoes fera parti de la programmation de la réouverture de l’Elysée Montmartre le 18 novembre que beaucoup attendent avec impatience. Ils ont beaucoup fréquenté cette salle et eux aussi ont hâte de pouvoir y retourner. Curieux et enthousiaste !

Il nous raconte leur expérience en temps que programmateur de festival puisque les Eurockéennes de Belfort leur avait donné carte blanche pour inviter un certain nombre d’artistes le samedi sur la scène de la Plage : Ilovemakonnen, Petite Noire, Sleafors Mods, Mystery Jets, Rae Sremmurd, Forever Pavot… Beaucoup de style sans être patchork. Belle expérience mais qui prend du temps et qui est parfois épuisante. L’occasion aussi de rencontrer des artistes qu’ils admirent !

Ils aimeraient rencontrer d’autres artistes en festival, mais restent souvent concentrés avant leur concert… après ils sont souvent bourrés.

Ils songent à reformer G. Vump : il y aura peut être un EP avec Brodinski sur Bromance. Pour The Film, peut être un concert pour rigoler… Mais Guillaume et Benjamin sont malgré tout très occupés et cela demandera un peu de temps. Donc pas pour tout de suite !

Récemment, ils ont écouté et aimé Cats Eyes, le dernier EP des Strokes, pas mal de rap… S Crew en français ! 

Sinon une journée avec The Shoes c’est comment ?
Jamais deux fois la même, complètement déphasée et bordélique. Ils savent qu’ils ont la chance de faire ce métier et ils ont envie de se marrer. Ils trouvent ça ridicule les artistes qui se la racontent et font la gueule.

On apprend pour finir que Chicken Zilla a pris possession de leur facebook la veille. Le FBI est sur le coup et il se pourrait qu’il soit présent le soir même.

On moment de rigolade et de bonne humeur qui fait super plaisir.

Photos : Antony GOMES

Leave a Comment