« The Afterlove » : une nouvelle facette de James Blunt rassurante

« The Afterlove » : une nouvelle facette de James Blunt rassurante

Cette année, James Blunt est de retour avec un nouvel album nommé The Afterlove. Toutefois, le chanteur de 43 ans a évolué depuis son premier album et le tube You’re Beautiful. Avec des touches de modernité, cet opus garde tout de même l’essence qui a fait son succès.

 

James Blunt, référence de la pop-folk britannique

Grâce à sa compilation de morceaux romantiques et ballades folk, le premier album de James Blunt intitulé Back To Bedlam avait été l’album le plus vendu de l’année 2005 au Royaume-Uni avec plus de 2 millions de copies. Aujourd’hui, l’album a été écoulé à plus de 11 millions de copies dans le monde entier. Le titre You’re Beautiful est notamment resté longtemps numéro 1 des charts.

The_AfterloveLoin de tout cela, James Blunt a annoncé l’année dernière qu’il sortirait un album en 2017 dans un tweet plein d’autodérision. En début d’année, il est revenu à la charge avec une vidéo dans laquelle il apparaît nu pour annoncer le titre et la pochette de The Afterlove.

Ainsi, après 4 albums qui furent un succès mondial, le chanteur anglais James Blunt a sorti le 24 mars dernier son cinquième album studio. Avec ce dernier album, l’interprète de Goodbye My Lover réussit à innover tout en gardant le style qui l’a rendu si célèbre. Dans ces 13 titres, on remarque alors beaucoup de modernité mais il ne faut pas aller loin pour trouver le pourquoi du comment.

 

 

Un nouvel album plein d’influences

Pour ce nouvel album, James Blunt s’est entouré d’Ed Sheeran, qu’il va d’ailleurs accompagner sur sa tournée nord-américaine cet été. Avec The Afterlove, James Blunt se renouvelle tout en gardant son style unique : il s’est approprié le meilleur des musiques actuelles et l’a incorporé dans son style pop, rock et folk. Cela apporte une touche moderne dans l’ensemble des chansons de l’album tout en restant dans la continuité de ses précédents opus.

A la première écoute, on pourra être surpris par quelques passages électro, proches de la tropical house du DJ norvégien Kygo. On n’aurait jamais imaginé cela il y a 10 ans sur des titres comme You’re Beautiful et Goodbye My Lover. Pourtant, il réussit l’exercice brillamment avec le premier single Love Me Better ou bien l’entêtant Lose My Number.

Néanmoins, avec son lot de chansons d’amour classiques, James Blunt ne chamboulera sûrement pas ses fans qui apprécieront tout autant cet album. On retiendra notamment Paradise et Courtney’s Song mais surtout 2005. Clin d’œil évident à l’époque de You’re Beautiful, James se questionne sur la notoriété qu’il a acquise suite à cette chanson. Adorée puis détestée, « Je ne pense pas pouvoir écrire une meilleure chanson d’amour » affirme-t-il à son propos.

Au final, ce nouvel opus réussit à convaincre malgré le premier a priori qu’on aurait pu avoir. En effet, les trois premières chansons sont les plus perturbantes. Plus radio-friendly sans pour autant lâcher l’essence du chanteur, les deux premiers singles Bartender et Love Me Better sont la preuve nette de ces nouvelles inspirations qui apparaissent à la fois naturelles mais nécessaires.

 

James Blunt présentera son album The Afterlove au cours de sa tournée européenne. Durant quasiment deux mois, il sera au Zénith de Paris le 7 novembre pour un show sûrement puissant et émouvant ! Les places sont déjà en vente.

Laissez votre commentaire