Talisco, présentation de son album « Run ».

Talisco, présentation de son album « Run ».

Talisco est un nom qui plane sur les ondes et qu’il va falloir retenir. Sa pop soignée nous a conquis grâce au titre You wish, et il est plus que temps de rencontrer ce jeune trentenaire prochainement en concert.

Jérôme Amandi, dit Talisco, est un parisien d’origine bordelaise, qui n’a pas son pareil pour mélanger pop, folk et électro. Sa musique est subtile, ses mélodies sont prenantes et parfaitement composées. Musicien depuis son plus jeune âge, il apprend à jouer de la guitare vers 11 ans. Il monte son premier groupe au collège qu’il arrêtera à 19 ans. Il poursuit ensuite la musique de façon plus confidentielle avec de l’électro, bidouillant un peu sur son temps libre. Pourtant, il  n’envisage pas de carrière musicale et commence à travailler dans la communication. Ce n’est que depuis 3 ans qu’il commence à chanter et écrire ses premiers textes, encouragé par ses proches.

Le label Roy Music repère cet artiste en devenir et le fait signer en juin 2012. Enregistré l’été dernier, son premier EP est sorti en début d’année. Composé de 4 titres et mixé par Antoine Gaillet, il dévoile toute la grâce de cette voix charismatique au grain si particulier. Une touche de romantisme et un lyrisme qui donne des frissons. Une envie de liberté et une sensibilité quasi onirique.

[box_light] » Run pourrait être un livre d’images. Talisco chemine dans les grands espaces, ses silences et ses mid-tempo hypnotiques, avant de laisser exploser cordes, beats et chants chorales quand percent enfin les lumières de la ville. Il court, Talisco, traversant les plaines westerns aux dentelles acoustiques et les déserts californiens qu’il troue de lézardes électriques et de réverbes vintage. Les titres défilent, les plans-séquences s’enchainent. L’écriture emprunte au 7ème art, l’auteur noircit des storyboards. Et, en filigrane de ces étonnants courts métrages musicaux, cette impression de chevauchée sauvage. » [/box_light]

Run, son premier album, est sorti hier. Onze morceaux d’évasion, de courses-poursuites. Il met en musique les paysages californiens dans lesquels Talisco semble avoir puisé son inspiration. Un peu de folk qui vire rock et le tout saupoudré d’électro. Un album efficace, réalisé rapidement, dans l’instant de la création que l’artiste n’a pas voulu conceptualiser, même si on sent qu’il aurait tendance à penser ses projets dans ce sens. Son titre Runlui convient du coup parfaitement !

Mais si ce disque s’est fait dans l’urgence, Talisco sait surtout travailler vite et bien. La mélodie et l’énergie sont 2 choses très importantes pour lui dans la composition, mais il est aussi perfectionniste et aime travailler ses textes afin de rendre l’ensemble cohérent.

Un homme dont l’univers transporte mais qui sait rester les pieds sur terre et entend bien faire vibrer prochainement les salles de concert et les festivals. Il envisage d’ailleurs un show un peu brut sur scène : de la spontanéité et de l’électricité rock à partager avec son public.

[vsw id= »BX46jIhkoQo » source= »youtube » width= »575″ height= »425″ autoplay= »no »]

[button link= »http://www.taliscomusic.com/ » variation= »moss »]Site de Talisco[/button]

Vous pouvez télécharger gratuitement son dernier titre, Dream Alone sur le site. N’oubliez pas d’aller le découvrir en concert le 10 juin prochain à la Cigale ou le 28 juin aux Solidays.

[button link= »https://www.facebook.com/taliscomusic » variation= »blue »]Facebook de Talisco[/button]

  1. By Solidays 2014 : c'est parti !Just Focus on 4 juin 2014 at 7:50

    […] […]

Laissez votre commentaire