Talisco à la Cigale

Talisco à la Cigale

Remplir la Cigale ? Pari gagné pour Jérôme Amandi, alias Talisco, qui a fait carton plein mardi soir. Un concert énergique qui a réjouis tous leurs fans !

Pour célébrer la sortie de leur premier album, Talisco s’est offert la Cigale et ce fut un franc succès. Dès mon arrivée, la salle est pleine à craquer et dans la fosse, c’est l’effervescence. Le public trépigne, impatient de voir le groupe dont le succès croissant a surpris. Ce coup de cœur est devenu le chouchou de beaucoup ; j’étais impatiente de voir ce que cela pouvait donner sur scène… Eh bien… Je n’ai pas été déçue !

 

[box_dark]Un super concert avec une setlist incroyable.[/box_dark]

Le concert commence par Sorrow, qui pose l’ambiance si particulière de l’album. Un moment déjà prenant avec une tension qui grimpe dès le premier morceau, autant dire que le groupe nous met déjà l’eau à la bouche. Le concert ne pouvait pas mieux commencer.
On enchaîne ensuite les morceaux, tous aussi bons et bien exécutés : c’est propre, limpide et ça marche. Le public bouge et saute de joie. Sur In Love l’on sent le chanteur complètement investi. C’est prenant, ça marche et on se sent transporté.

Tout le monde attendent Your wish, mais déjà certains connaissent les paroles des chansons.  Le groupe est véritablement investi et le courant passe très bien avec le public.

Petite surprise, Jérôme entonne Never let me down again de Depeche Mode. Une version plus road movie, un côté Chris Isaac qui n’est pas pour déplaire. Accompagné de Gauthier et Thomas, ses deux acolytes, Jérôme Amandi dégage sur scène une énergie phénoménale comme une décharge électrique qui parcourt toute la Cigale.

Le rappel ne se fait pas attendre et on sent que Talisco a pris beaucoup de plaisir ; il remonte très vite sur scène pour enchaîner les derniers morceaux en ironisant qu’un rappel est toujours prévu et que c’était prévu. Une petite chanson inédite, qui est en fait une reprise des premières chantées, mais dans une version plus posée, plus acoustique.
Pour The Key, Talisco fait durer le plaisir pour nous permettre de savourer pleinement ce premier concert dans une grande salle parisienne.

  

Une ambiance chaleureuse donc et beaucoup d’enthousiasme pour accueillir ce groupe qui cartonne depuis un an et dont on a pas fini d’entendre parler.
Pour ceux qui les auraient loupés et souhaiteraient les revoir, ils seront samedi 28 aux Solidays à l’hippodrome de Longchamp. On leur souhaite que le soleil soit au rendez-vous !

1 Comment on this Post

  1. J ai écouté et je suis conquise
    Bravo de nous mettre à chaque fois l eau à la bouche

    Répondre

Leave a Comment