Solidays 2016 : conférence de presse

Solidays 2016 : conférence de presse

Solidays chaque année est l’occasion de célébrer la solidarité et de lutter contre le Sida. Cette année la conférence de presse annonce de belles surprises.

Cette année le festival s’annonce sous le signe de Summer of Love, un hommage au mouvement né en 1967 aux Etats Unis, dans le Golden Gate Park de San Francisco. Il s’agit du rassemblement de centaine de personnes pour lire de la poésie et partager de l’amour, le Human Be-in, qui se propage et s’élargit pour devenir le Summer of Love et la naissance du mouvement Hippie.
Belle promesse pour Solidays en cette période de trouble et de doute, de haine et de tristesse. Les événements qui ont frappé notre pays ces derniers temps ont encouragé l’équipe de Solidays à choisir ce thème et à mettre la jeunesse au cœur des préoccupations.

L’idée : ramener un peu d’utopie et encourager à plus de fraternité !

Solidays

La conférence commence avec l’intervention de Valérie Pécresse, qui nous annonce que, malgré les restrictions budgétaires, les subventions allouées aux Solidays ont été conservées. Ce festival, événement majeure de l’Île-de-France, a besoin de continuer d’exister en ces temps sombres pour illuminer la jeunesse et faire rayonner les valeurs et la culture. La nouvelle présidente du conseil régional aimerait réussir à avoir une région sans Sida en respectant la charte décente de l’ONU.

Solidays est bien entendu un grand rendez-vous musical : 80 concerts contre le Sida avec une multitude d’artistes dont 3 étaient présent pendant la conférence. A la programmation déjà riche, ce sont rajouté Faada Freddy (déjà présent l’année précédente) et MC Solar, grand habitué du festival qui aime l’arpenter, même quand il n’est pas invité pour soutenir les bénévoles et jouer au Baby foot avec eux. Oxmo Puccino était aussi présent et souligne l’importance d’utiliser sa voix d’artiste comme une opportunité pour faire passer des messages : ne pas chanter pour rien !

IMG_1922

Cette année, le festival devra affronter une difficulté inattendue.
Le Download Festival a choisi pour sa première édition l’hippodrome de Longchamp et il n’est pas sûr que la pelouse ait le temps de repousser. De même, cet événement réduit le temps de préparation et d’installation des Solidays ; temps d’autant plus précieux que le festival s’agrandit.
Le camping est déplacé pour permettre la création de 3 nouvelles scènes : une nouvelle scène électro, une autre consacrée à la musique World et la dernière, permettra aux artistes de rue de se produire au cœur d’un festival pour la première fois… De nouvelles opportunités pour eux !?

En plus de toute cette musique, 2 nouvelles expositions seront placées au cœur des Solidays :
– Reza propose Résistance : une sélection de ces meilleurs clichés pour apporter beauté et espoir.
– Anne A-R exposera ses portraits debout de réfugiés : de Lesbos à Munich, cette exposition retrace le parcours que la photographe a fait aux côtés de ces hommes, femmes et enfants, vivant leur souffrance et leur peine, leur joie, leur espoir… Pour elle, il s’agit de ré-humaniser ces humains en les nommant et de leur rendre une dignité au milieu d’un festival fraternel, célébration de l’engagement et du vivre ensemble.

Le forum café accueillera de nombreux intervenants parmi lesquels on peut citer Christine Taubira, Matthieu Ricard, Daniel Cohen-Bendit, Cyril Dion… Mais aussi Nathalie Bajos, Ovidie, Roland Tubiana. Un éventail de philosophies, de bons mots, de pensées, d’initiatives…

Ce festival est aussi sans frontière puisqu’il permet depuis des années de lutter non seulement en France mais aussi en Afrique contre la maladie. Des représentants de certains pays seront présent pour parler des évolutions. Solidays devient alors une sorte de pèlerinage pour tous, une communion autour de l’amour et de la volonté de lutter pour un monde meilleur.

Le festival est bientôt complet. Les organisateur prévoit que les dernières places partent à la mi-juin. Aussi dépêchez-vous de prendre les vôtres !

Laissez votre commentaire