Selah Sue au Zénith de Paris

Selah Sue au Zénith de Paris

La pétillante Selah Sue était hier soir au Zénith de Paris pour le plus grand bonheur des amateurs de soul et de groove. Une pêche incroyable et une belle émotion offerte par cette femme à l’enthousiasme communicatif.

Auteure, compositeur, interprète belge, originaire de Louvain, Sanne Putseys dite Selah Sue, a tenu le Zénith de Paris en haleine hier pendant une bonne heure et demi. On a eut peur au départ qu’elle ne s’attarde pas plus d’une heure, mais ses deux rappels nous ont rassurés.

C’est une belle entrée en matière auquel nous avons eu droit. Une belle setlist mêlant de façon intelligente et bien dosée ses anciens et ses nouveaux titres.

Le concert commence sur la chanson Alive et le ton est donné : rythme et émotion. Ce titre issu de son dernier album est un beau moyen de nous faire rentrer dans son univers, de réveiller nos cœurs et nos esprits encore embrumés par la sortie des bureaux. Une belle invitation à nous accrocher à sa musique pour bien commencer la soirée.

Elle enchaîne ensuite avec le magnifique titre Reason. Tous le public est d’ors et déjà conquit ! On se balance et on chante.
La suite n’est qu’une succession de succès et de morceaux qui vous prennent aux tripes et qui donnent envie de danser. Bras en l’air, têtes qui se secouent, corps qui se déhanchent… La fosse du Zénith ondule et encourage Selah de ces cris. Les plus fans lui hurleront même leur amour :  » Je t’aime Selah « . Depuis la scène elle rougit et sourit !

IMG_8181

Joueuse, elle invite le public à chanter, coupe la salle en deux, alternant le chant à droite, puis à gauche. Très souriante et enthousiaste, elle exprime dans un français parfait, teinté d’un petit accent, à quel point elle est heureuse d’être à nouveau sur les planches parisiennes et de retrouver une audience toujours aussi fidèle et chaleureuse.

Parmi les titres qui m’ont le plus marqué, la reprise de Lost Ones de Lauryn Hill, avec une énergie et un flow impressionnant, et la superbe interprétation de Peace of Mind avec un super jeu de lumière. Il suffit de 2 notes de Raggamuffin pour que tout le Zénith s’enflamme. Le concert se termine sur Crazy Sufferin’ Style.

On voit alors quelques personnes se diriger vers la sortie, mais c’est sans compter un premier rappel évident. Selah Sue conclue sur les sublimes Fear Nothing et Right where I want you issues aussi de son dernier album. Choix néanmoins surprenant ; on s’attendait à des titres plus punchy, mais elle vient tout juste d’épuiser sa liste de titres incontournables. Elle sort alors de scène, mais les lumières ne se rallument pas et bien que beaucoup sortent déjà, elle nous fait le plaisir d’une ultime apparition. Seule, guitare voix : c’est là que s’exprime son groove de la façon la plus authentique. Elle demande au public quel morceau ? Elle optera pour Fyah Fyah avant de nous abandonner sur un petit Reggae Medley savoureux.

IMG_8190

IMG_8202 Setlist

  1. Alive 
  2. Reason 
  3. Black Part Love 
  4. Lost Ones (Lauryn Hill cover)
  5. This World 
  6. Falling Out 
  7. Always Home 
  8. I Won’t Go for More 
  9. Sadness 
  10. Alone 
  11. Raggamuffin 
  12. Together 
  13. Crazy Sufferin’ Style
    Premier rappel :
  14. Fear Nothing 
  15. Right where I want you
    Deuxième rappel :
  16. Fyah Fyah 
  17. Reggae Medley 

En 2 albums la blondinette belge a vraiment su séduire la France et c’est un véritable échange et partage d’amour qu’on savoure pendant des concerts de Selah Sue. Encore !

Leave a Comment