[Review] Wanderer : Cat Power suit son chemin

[Review] Wanderer : Cat Power suit son chemin

Cat Power vient de sortir son dixième album Wanderer. La musicienne, Charlyn Marie Chan Marshall, revient après 6 ans d’absence.

Cat Power, Wanderer, folk, soul

La musique de Cat Power a le pouvoir d’être intemporelle, de par le côté folk et éthéré de ses compositions. Wanderer est-il fait de la même formule ?

Un album très personnel

Depuis plus de dix ans, Cat Power touche son public grâce à des morceaux assez intimes. Le côté minimaliste de la musique nous fait souvent penser que Chan Marshall chante presque pour elle-même. Avec Wanderer, La chanteuse de folk nous invite à voyager et à marcher le long d’une route, le temps de nous raconter ses histoires.

L’album s’ouvre avec Wanderer, une introduction aux voix aériennes et au clip qui donne des envies d’exploration.

Les chansons de Cat Power sonnent parfois comme des introspections. Comme dans You Get, dont l’instrumentation fait penser à You Are Free (de l’album du même nom de 2003). « And, no, there’s nothin’ like time, to teach you where you have been /And there is nothing like time, to give you things you can need »

Horizon a une énergie particulière. Le morceau sonne comme un lever de soleil le temps d’un petit-déjeuner dans un diner. L’ajout du vocoder sonne nouveau pour Cat Power, et il se marie très bien avec les autres instruments. Les paroles de la chanson semblent également très personnelles : « Mother, I know your face /Father, still hold your place /Sister, I’m around you /Remember me /Brother, I’m on my way /I’m visiting »

Dans Black, Cat Power revient à ses racines : la chanteuse n’est soutenue que par sa guitare.

Cat Power reste fidèle à elle-même et trace sa route

Wanderer n’est pas sorti sur le label Matador, sur lequel est sorti la plupart de ses albums. En effet, le label avait demandé à l’artiste de modifier et de retravailler ses morceaux afin de les rendre plus aptes à fonctionner commercialement. Chan Marshall a refusé et Wanderer est donc sorti via Domino Records. L’histoire est racontée dans une interview pour le New York Times « I understood that I was a product,” she said, “and I always thought I was a person. »

Ne suivant que sa vision artistique et ses convictions, Cat Power enregistre un duo avec Lana Del Rey. Woman est un morceau qui fait écho à son histoire, et plus largement aux vécus des femmes en général : « If I had a dime for every time /Tell I’m not what you need…». Leurs deux voix s’allient très bien, dans un morceau pop/folk à l’ancienne.

 

Cat Power enregistre également une reprise de Stay de Rihanna. Le morceau se suffit à lui-même et l’émotion est très présente. En définitive, Cat Power suit sa route : elle est libre d’aller où elle veut.


Note : 8/10

Cat Power, Wanderer

 

La musique de Chan Marshall ne change pas. Les compositions, les arrangements et l’ambiance globale des morceaux sont sensiblement les mêmes depuis quelques années. Cependant, même si les albums de Cat Power sont tous assez semblables, Wanderer a un petit quelque chose de différent. Une certaine maturité et surtout, un appel à la liberté.

Découvrez You Get de Cat Power !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.