[Review] Cloud Cuckoo Land, l’autre projet de Guillaume Bernard de Klone

[Review] Cloud Cuckoo Land, l’autre projet de Guillaume Bernard de Klone

Sorti en début d’année grâce à un financement participatif, Somewhere In Between est le premier album de Cloud Cuckoo Land, l’autre projet de Guillaume Bernard, compositeur et guitariste du groupe Klone que l’on aime beaucoup.

Il y a des artistes qui ont la bougeotte et que la créativité démange à chaque rencontre. Guillaume Bernard fait parti de ceux là. Si nous sommes déjà largement convaincu par son projet Klone, nous ne pensions pas tomber complètement amoureux de Cloud Cuckoo Land.

Retrouve le récit du concert acoustique de Klone

Autre atmosphère, autre univers… 
Nous avions découvert le groupe Cloud Cuckoo Land en début d’année, au moment où sortait Somewhere In Between, leur premier album, financé grâce à une campagne Ulule.

A l’origine de ce nouveau projet, il y a une rencontre avec Mélusine Fradet (Comédienne et chanteuse) et une envie : celle de monter un projet acoustique avec une voix de femme. En s’éloignant de Klone, et en introduisant de nouveaux éléments organiques, presque mystiques, Guillaume nous entraîne dans un autre monde. 

Dès le premier titre la voix de Mélusine nous appelle : « Wake Up !« . Se réveiller d’un rêve ou de la réalité pour nous plonger dans les rêve ? C’est ce que l’on se pose comme question pendant cette introduction au goût de mystère qui sonne très Burtonesque. Entre boite à musique sombre, guitare qui sonne comme une harpe et sons qui viennent hanter le fond du morceau. Le ton est donné !

Avec Behind The Older Master on pénètre l’esprit de Cloud Cuckoo Land : un phrasé storytelling assumé, une voix presque lyrique qui pourrait faire penser à celles des chanteuses de métal symphonique, un mélange de beat entre électro et acoustique, une guitare clairement folk qui nous entraîne dans un tourbillon. On sent quelque chose d’un autre temps, une façon de composé vraiment particulière, avec une volonté de nous plonger dans une histoire.

Et cette voix… qui semble parfois sans âge. Expressive, engagée, qui se brise, s’élance, retombe et virevolte comme une feuille d’automne en pleine chute. Les tambours en fond nous fond de plus en plus à penser à du folk médieval… presque pagan.

Under My Skin nous replonge dans l’étrange et le bizarre. Presque gothique, il fait parti des titres de l’album qui crée une sorte de malaise. Là où un titre comme Come And Go, nous fait plus penser à une ambiance de faeries, à la fois aérien, volatile et tourmenté, toujours très sombre.

Molpee’s Song est un chant de sirène, un chant de détresse… des pleurs, une lamentation ! Encore une fois il y a une belle histoire à comprendre en fond. 

Le côté pagan folk se confirme avec un titre comme Hope Is Gone et Down Of Time. On est pas loin de Faun. Cette dernière est une magnifique balade qui prend aux tripes. On adore ce mélange de guitare acoustique et de touches électriques qui viennent colorer Back To The Wall.

L’album se termine de façon aussi singulière que le premier titre. Un sentiment de réveil ou de tentative d’assoupissement… On ne sait toujours pas si on émerge d’un rêve ou si l’on plonge dans un monde enchanteur. C’est dans ce « Somewhere In Between » que nous laisse Guillaume et Mélusine avec cependant une clef : The Key to Feeling.

Très belle pièce de musique qui, comme un conte, nous transporte ailleurs mais ne nous laisse pas vraiment revenir. La fin, un peu en suspens, nous invite à prolonger ce voyage entrepris grâce à cette musique onirique. 

Maintenant il ne nous reste plus qu’à découvrir comment le charme opère en live !!

Chance pour nous, un concert est prévu pour le 22 novembre au Gibus lors d’une Soirée Unplugged très riche.

En effet, ce n’est pas un mais 4 concerts auxquels vous pourrez assister : Cloud Cuckoo Land pour introduire cette soirée sous le signe de la musique acoustique ; suivit de Uncut qui viendra saupoudrer de Stoner Blues rugueux ; viendra ensuite Kadinja qui reverra son répertoire pour s’adapter à la contrainte. Enfin Klone clôturera cette belle messe avec un nouveau set acoustique. Au programme de ce set, plein de surprises, de nouveaux titres et un hommage à la scène grunge 90 avec quelques reprises de Nirvana , Soundgarden , Alice in Chains et Pearl Jam.

Les préventes sont d’ors et déjà ouverte !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.