[Review] Apart, le nouvel Ep du duo Pete Yorn & Scarlett Johansson

[Review] Apart, le nouvel Ep du duo Pete Yorn & Scarlett Johansson

On vous l’avez annoncé dans une de nos playlist… c’est désormais officiel. La belle Scarlett Johansson est de retour derrière le micro pour la seconde fois aux côtés de Pete Yorn pour un nouvel Ep : Apart ! Justfocus vous livre ses impressions.

On se souvient de leur première expérience en duo qui remonte à 2009. On découvrait alors un titre, Relator, où le folk rock reignait en maître et où la voix légèrement cassée, la rendant d’autant plus sexy. Apart sortira le 1er juin et on a déjà eu la chance de jeter une oreille. 

Retrouvez notre dernière interview de Pete Yorn

Après la sortie du très punchy Bad Dreams, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre. En effet ce premier extrait semblait prendre une orientation bien différente de leur premier album. On a cependant réservé notre jugement pour mieux se laisser surprendre. Et on a pas été déçu !

L’Ep s’ouvre sur Iguana Bird, un titre qui commence comme une petite ballade chantante avec un refrain qui rentre bien en tête. Une superbe mélodie, un peu mélancolique sans être au fond du trou. Cette chanson est légère, douce et agréable. Beaucoup de nuance, une belle énergie sur les reprises… Une belle intro pour cet EP. Encore une fois les deux voix de Pete et Scarlett se marient à merveille et on s’étonne même que ces deux là aient attendu aussi longtemps pour rejouer ensemble. Bref, le premier morceau nous a complètement séduit.

Dans Bad Dreams, même si la folk est toujours très présente, on remarque dès le début du titre un beat plus pop. La voix de Scarlett est plus claire et c’est presque celle de Pete qui vient contre balancer. On titre est très entraînant. Il rappelle un peu du Shania Twain. Dès le refrain on sent des sonorités moins rock… plus 60’s – 70’s. Un petit côté rétro sur ce titre qui n’est pas pour nous déplaire. On avait déjà testé son efficacité et on la confirme.

La chanson suivante nous fait entrer dans un autre univers. Plus sensuelle, la voix lointaine, presque murmurante de Pete Yorn prend le lead. Celle de Scarlett intervient sur le refrain. Beaucoup plus lent, plus langoureux aussi… Oui il y a une langueur assumée et saisissante dans Movies. Le duo prend son temps, une guitare grésille et la fin s’estompe au fur et à mesure. On sent vraiment une inspiration plus 80’s.

Cigarillo est un titre un peu hybride. Guitare folk, mais rythmique métissée, presque estivale. Il y a quelque chose des tubes à l’ancienne. C’est titre qui se prend pas la tête et qui coule facilement. Peut être un peu trop simple. Musicalement moins élaboré et moins prenant.

L’Ep se termine avec une nouvelle version de Tomorrow qui était enregistré la première fois sur l’album Arranging Time de Pete Yorn.

Le titre sonnait un peu funky, un peu disco, un peu pop. Ici on retrouve l’intention. L’arrangement plus léger laisse plus de place à la voix de Scarlett. Encore une fois, lorsque Pete la rejoins au chant, l’association des deux timbre fonctionne vraiment bien. On a l’impression que cette version gagne en clarté et en souplesse avec une voix féminine.

Si leur précédente collaboration évoquait les relations compliqués, Apart a le parti pris de parles des répercussions d’une rupture. Pete voulait qu’on y retrouve des émotions fortes propre à toute séparation. Mais pas les réactions à chaud : ici on est pas dans la tristesse ou la colère. On est plus dans cette phase où l’ont relève la tête pour aller de l’avant. Même si on sent une point de nostalgie, on sent d’avantage d’espoir et de prise de conscience des nouvelles opportunités. Un nouveau départ !

C’est aussi ce qu’on souhaite à ce duo : que cet Ep nous annonce un opus plus fourni avec de nouveaux titres !
En attendant, il faudra attendre le 1er juin pour écouter Apart. Patience !

Apart

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.