[Report] Un samedi au festival Chorus : Her, Hyphen Hyphen, Panda Dub, …

[Report] Un samedi au festival Chorus : Her, Hyphen Hyphen, Panda Dub, …

Au festival Chorus, une programmation éclectique et prestigieuse attendait les festivaliers le samedi. Au programme : Nasser, Hyphen Hyphen, Panda Dub, Her et bien d’autres.

Après une flopée de concerts gratuits faisant de The Psychotic Monks les lauréats du Prix Chorus, nous voilà arrivés au samedi, payant mais plein de concerts très attendus. En tout, la Seine Musicale aura accueilli près de 13 000 spectateurs pendant toute la semaine.

Dès 16h30, nous nous dirigeons alors vers la Grande Seine pour retrouver les prodiges Her. Mené par Victor Solf, le groupe joue un total de huit titres. En débutant par We Choose, tout premier morceau composé par Victor Solf et Simon Carpentier, l’émotion est à son comble. Défileront tubes et nouveautés, de Queens à Neighborhood et de Wanna Be You à On & On, sans la fameuse partie de Roméo Elvis. Point final : les portables se lèvent, Five Minutes clôt ce premier concert intérieur. Le public chante à son tour, Victor Solf hurle un « Simon » et c’est la fin. Le groupe sera à retrouver sur la prestigieuse scène de l’Olympia le 25 avril prochain.

Plus loin, dans le club RIFFX, les Belges Konoba x R.O. délivrent de l’électro-chill sympathique issu de leur premier EP Elle, sorti le 16 mars dernier. Nous restons peu, il est temps d’aller acclamer les électriques Hyphen Hyphen.

 

Dans les premiers rangs, de nombreux fans se sont dessinés des traits caractéristiques au groupe sur les joues. Le quatuor, devenu trio avec une nouvelle batteuse Zoé, fait une entrée explosive en courant sur la scène. La chanteuse Santa annonce très vite qu’étant leur premier concert depuis longtemps (en dehors d’une sortie de résidence à Bobigny la veille), le groupe a le trac. Pour ce nouveau show, Santa, Line et Adam font le choix de jouer uniquement des titres de leur prochain album HH à paraître le 25 mai prochain. Si le tout paraît encore un peu hésitant en live, sûrement dû au trac, le peu que nous en découvrons est toujours aussi électrique et excellent que leur premier album. Enfin, Hyphen Hyphen termine le concert par son tube Just Need Your Love, ravissant l’entièreté du public.

Direction le Parvis désormais, pour aller entrevoir une partie du concert de Clément Bazin. Le producteur français qu’on avait découvert en première partie de Fakear il y a deux ans en profite pour nous faire découvrir les morceaux de son tout premier album Everything Matters, dans les bacs le 27 avril prochain.

Malheureusement, il est l’heure d’aller interviewer Hyphen Hyphen à l’espace presse. L’interview est à retrouver ici.

Une quinzaine de minutes plus tard, nous revoilà à la Grande Seine pour découvrir le Circle Live de Panda Dub. Pleine à craquer, la salle ne manque pas de danser sur les beats du prodigieux producteur lyonnais.

Enfin, direction le Parvis, la nuit est tombée mais Nasser parvient à nous éclairer avec ses nombreuses lumières. Entre rouge et noir, le groupe joue les titres de son dernier album The Outcome, sorti le 16 mars dernier. The End termine le show, « Merci Chorus » investit l’écran géant.

En effet, merci Chorus, à l’année prochaine !

Laissez votre commentaire