[Report] The Sherlocks et le concert orchestré à la perfection à l’Olympic Café !

[Report] The Sherlocks et le concert orchestré à la perfection à l’Olympic Café !

Plus d’un an après leur dernière visite à Paris, The Sherlocks était de retour dans la capitale pour un concert inoubliable à l’Olympic Café !

The Sherlocks est un groupe britannique originaire de Sheffield que nous suivons depuis un bout temps et dont nous sommes tombés sous le charme avec la sortie de leur premier opus Live For The Moment. Après deux concerts à la Mécanique Ondulatoire, le quatuor composé uniquement de frères a décidé de prendre possession, cette fois-ci, de l’Olympic Café le 27 septembre dernier pour nous impressionner encore une fois. 

Deputies, une première partie non inconnue 

Nous avions déjà croisé Deputies, également en tant que première partie, lors du concert de Marsicans à Paris il y a presque deux ans. Un groupe sympathique qui a su divertir le public mais dont le set a duré presque trop longtemps et nous rendîmes très impatients.

The Sherlocks : un concert orchestré à la perfection 

Il se fait tard, presque 22 heures, et le groupe arrive sur scène un peu timide pour débuter son set par Last Night, pour ensuite enchaîner très rapidement avec Escapade et Blue pendant lesquels nous pouvions observer une complicité entre les frères Davidson qui s’amusaient à sauter ensemble simultanément. C’est notamment à la fin de ce morceau que le chanteur Kiaran Crook a enfin pris la parole pour saluer son public et le remercier.

© CamilleEleonor

The Sherlocks a créé la surprise à l’Olympic Café en poursuivant son concert avec un titre inédit Now + Then, un morceau suivi rapidement de Will You Be There et d’un autre morceau inédit NYC. Kiaran demande alors si nous allons bien et si nous les avions découvert lors de leur venue à Paris en tant que première partie de Liam Gallagher : c’était le cas de nombreuses personnes. Le concert s’est poursuivi avec Was It Really Worth It? qui s’est enchaîné grâce à une transition parfaite avec Nobody Knows pendant lequel nous avons pu observer le bassiste ainsi que le batteur Bran Crook tout donner sur scène. 

© CamilleEleonor

Après nous avoir remercié, le chanteur affirme que le prochain morceau est un nouveau morceau appelé Magic Man qu’il dédie notamment à une personne dans le public. Une fois avoir été applaudi, le groupe enchaînait avec Heart of Gold et Live for the Moment. Vint alors le moment fatidique de l’annonce du dernier titre de la soirée accompagné de la promesse de The Sherlocks de revenir à Paris. Le concert se termina avec Chasing Shadows qui fut encore un morceau dévoilé en live.

© CamilleEleonor

Encore une fois, les musiciens de The Sherlocks nous ont prouvé que malgré leur jeune âge et leur carrière qui n’est qu’à son commencement, ils ont déjà tout des plus grands avec une maîtrise parfaite de leurs morceaux sur scène, qui sont joués à chaque fois à la perfection. Un sans faute pour ce groupe britanniques qui au fil du temps devient de plus en plus communicatif avec son public, qui ne fait que s’agrandir à chacune de leur date. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.