[REPORT] Pale Waves enchante ses fans parisiens au Badaboum !

[REPORT] Pale Waves enchante ses fans parisiens au Badaboum !

Le groupe britannique Pale Waves était de retour à Paris pour un concert au Badaboum le 10 octobre dernier où il nous a présenté son récent album My Mind Makes Noises.

Le groupe originaire de Manchester était déjà venu à Paris au printemps dernier lors d’un concert au Pop-Up du Label et depuis Pale Waves a même sorti son premier album My Mind Makes Noises. Ainsi, lorsque le quatuor a annoncé qu’il était de retour le 10 octobre dans le cadre de leur tournée européenne au Badaboum à Paris, nous n’avons pas hésite une seconde pour aller les revoir ! 

The Darwin Experience : une première partie sympathique 

The Darwin Experience était la première partie de Pale Waves et fut une découverte agréable pour nous ce soir. Ils ont su nous conquérir grâce à leur indie-pop joyeuse mais aussi nous attendrir en nous remerciant d’être là et en nous encourageant à les suivre !

© Patrycja Toczek

Pale Waves : un concert court mais efficace  

Nous attendions avec impatience la venue de Pale Waves sur scène. Et nous n’étions apparemment pas les seuls : dès l’extinction des lumières, l’excitation se fait ressentir pour laisser place à une introduction et des jeux de lumières dignes des plus grands. Sans un mot pour son public, le quatuor débute son set par Television Romance : la chanteuse Heather Baron-Gracie remercie alors son public.

© Patrycja Toczek

Pale Waves poursuit son concert avec Eighteen et New Year’s Eve avant de nous informer qu’il passe un agréable moment ici. Vient le tour de Red, les premiers rangs se mettent ainsi à danser.

Lorsque la chanteuse affirme que le prochain titre est Heavenly, les réactions ne se font pas attendre : de multiples cris accompagnés de nombreuses acclamations comme pour Black par la suite. Pas de doute, le groupe a déjà de nombreux fans fidèles. 

© Patrycja Toczek

Sur le ton de l’humour, Heather Baron-Gracie affirme que le prochain titre est joyeux et que les émos jouent aussi des titres joyeux : il s’agit en fait de She, puis de Come In Close et The Tide où nous pouvons apercevoir une réelle complicité entre la batteuse Ciara Doran et la chanteuse, témoignage de leur grande amitié. 

© Patrycja Toczek

Après avoir remercié ses fans qui l’applaudirent chaleureusement, les Britanniques nous interprètent One More Time et Noises où on peut apercevoir une chanteuse des plus charismatiques qui durant tout le concert fera de multiples mimiques, en faisant désormais sa marque de fabrique. 

© Patrycja Toczek

Heather Baron-Gracie affirme ensuite que nous allons passer à la séquence émotion car c’est ce qu’ils font de mieux, c’est My Obsession. Le dernier titre de la soirée est arrivé : There’s A Honey, avant le départ du groupe.

© Patrycja Toczek

Lors de cette soirée, Pale Waves nous a prouvé que son premier album était aussi bon en version studio qu’en live. Cependant, on pourra reprocher au groupe ses nombreux blancs entre chaque morceau dû à des transitions peu efficaces. Néanmoins, il a su nous faire passer une très bonne soirée et on ne le loupera pas lors de sa prochaine venue. Prochainement, on espère. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.