[Report] Malo’ au Café de la Danse : un concert vibrant et plein d’émotion

[Report] Malo’ au Café de la Danse : un concert vibrant et plein d’émotion

Après un passage aux Étoiles parisiennes en septembre, le jeune Malo’ était de retour dans la capitale pour un unique concert, le 24 mai dernier. Entre émotion et exaltation, le public était comblé !

De son vrai nom Malory Legardinier, Malo’ s’est fait connaître en 2013, grâce à sa participation sur le tube à succès Paradise, en duo avec la chanteuse belge Noa Moon. Pourtant, bien avant ça, son parcours était déjà riche de ses rencontres, avec notamment John Stone (père d’Angus & Julia Stone) et Jean-Louis Aubert.

Et après un nouvel EP (Let it Go, paru à l’automne 2015) et une tournée française en première partie de Charlie Winston ; son tant attendu premier album studio, Be/Être, est finalement sorti le 23 juin 2017.

Un an plus tard, le jeune musicien est de retour sur les routes pour une tournée éponyme dont, cette fois-ci, il est la star. Dernièrement, c’est au Café de la Danse que Malo’ a posé ses valises, et on y était !

Une voix cristalline

20h30. L’impatience du public se fait ressentir après une première partie riche en voyages auditifs. Si le groupe Ravages à su nous transporter au fil de ses quelques morceaux dépaysants, il n’en est pas moins que l’on attendait tous la même chose : l’arrivée de Malo’ sur la scène du Café de la Danse.

© Marion Planque

20h50. Les lumières s’éteignent à nouveau, le concert peut enfin commencer ! Les premières notes de batterie et de guitare se font entendre. Et soudain résonne une voix cristalline.

Quand les lumières s’allument enfin, tous les yeux se rivent sur le jeune homme qui se tient au milieu de la scène. Comme hypnotisé, le public (et nous avec) se laisse alors sagement porter par les notes.

© Marion Planque

Si les débuts peuvent paraître timides, après quelques morceaux, une ambiance dansante s’installe enfin. Un changement d’atmosphère qu’on le doit à l’interprétation de son single I Believed.

En effet, à peine eu-t-il entamé les premières notes du morceau que toute la salle se lève à l’unisson et vit, enfin, pleinement le concert.

Tantôt ambiance nostalgique avec des mélodies envoûtantes, tantôt ambiance festive avec des mélodies plus rythmées et plus dansantes. Le public vibre au rythme des morceaux qui s’enchaînent. 

Un artiste proche de son public

Pendant cette heure et demie de concert, Malo’ déborde d’une énergie communicative. Interprétant aussi bien quelques-unes de ces anciennes chansons, que d’autres comme La Colline ou encore Won’t let you down, extraits de son derniers album. Il nous fait même la surprise de nous dévoiler, en exclusivité, un morceau encore inédit !

Faisant preuve de beaucoup de complicité avec son public, le jeune musicien n’hésite pas à descendre de la scène pour déambuler dans les gradins. Plusieurs fois pendant le show, il rappelle à quel point il est ému et reconnaissant de pouvoir se produire dans une petite salle comme le Café de la Danse, qui lui permet d’être proche de son public.

© Marion Planque

Et quand vient le moment du rappel ; Malo’ choisis d’interpréter le morceau Ciao, faisant par la même occasion participer un invité très spécial. Munis de son saxophone, l’homme qui l’accompagne sur scène a lui-même fait une reprise du titre qu’il a posté sur internet et qui à particulièrement plu à son interprète.

22h10, c’est l’heure des au revoir. Mais c’est sans compter sur le public qui en veut plus ! Après quelques instants d’incertitudes quant au retour de l’artiste sur scène, celui-ci revient finalement avouant que lui non plus ne souhaite pas que cette soirée prenne fin.

Le concert se termine sur la reprise du titre Big Jet Plane, d’Angus & Julia Stone.

© Marion Planque

En conclusion, Malo’ nous a livré une prestation enivrante, généreuse et pleine de vie. Du coup, on a qu’une hâte : avoir de nouveau l’opportunité d’écouter sa pop/folk unique en live !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.