Rainforest : rencontre avec FM Laeti

Rainforest : rencontre avec FM Laeti

Pour sa première édition, le Rainforest nous a permit de rencontrer FM Laeti. Un rayon de soleil à elle toute seule qui n’a pas manquée de nous redonner beaucoup d’énergie.

Jeune femme originaire de Guadeloupe, Laetitia grandit au Canada, fait ses études universitaires non loin de Chicago. Elle commence la musique au collège, mais c’est à son retour en France qu’elle décide d’en faire carrière. Elle se sent un peu partout chez elle, sa famille étant éparpillée entre les Antilles, le Canada, et la France.

Très éclectiques, elle écoute de tout et se nourrit de cette richesse. Grande admiratrice de Lauryn Hill et Nina Simone, elle peut aussi zapper de Bob Marley à Nirvana, Jurassic 5 et Randy MC, en passant par Drake qui l’a récemment motivé pour déménager. Elle aime aussi la folk.

Toutes ses influences se retrouvent dans un cocktail savoureux sur ses albums. Le premier est une véritable démonstration de son talent, mais aussi de sa capacité à appréhender plusieurs style avec une facilité déconcertante. Le deuxième album navigue entre pop dansante, rappelant un peu les années 80 et des titres acoustiques plus intimes.

En ce moment elle travaille sur des nouvelles compositions, un projet un peu confidentiel avec de belles collaborations. Son acolyte FM (François-Marie) sera en partie associé à cet opus mais peut être pas totalement. Pour l’instant il ne s’agit que d’une ébauche. Tout est encore en réflexion et à construire ; c’est le moment de la création et de l’expérimentation et c’est aussi ce qu’il y a de plus stimulant et enthousiasmant. On le sent d’ailleurs dans la voix de la jeune femme est à travers ce merveilleux sourire qui ne la quitte pas.

François-Marie, c’est le genre de rencontre évidente, comme s’ils s’étaient toujours connus. Un dialogue artistique complice qui n’a pas cessé depuis le jour où ils se sont rencontrés lors d’une émission de radio il y de ça quelques années déjà. En ce moment FM se concentre d’avantage sur la Musicothérapie, un concept de soin par la musique. Pendant ce temps, Laeti tourne et crée.

Même si leurs envies divergent en ce moment, il échangent régulièrement même lorsqu’ils ne sont pas ensemble et sont très bienveillants l’un envers l’autre, attentifs à leurs projets, leurs besoins et leurs envies.

La composition se fait à deux, encomplémentarité : chacun apporte sa touche. Si une mélodie sort, l’autre va y apporter une rythmique, des percussions ; parfois il va s’agir d’un air de guitare ou de quelques mots à mettre en musique. Laeti écrit beaucoup, mais FM a lui aussi une belle plume. Bref, un duo artistique qui oeuvre de concert et fonctionne à merveille.

Sur le Rainforest, Laeti est excitée à l’idée de rencontrer les jumelles Ibeyi qu’elle suit depuis longtemps. Elles ont le même tourneur et l’occasion est très belle pour enfin les approcher. Elle affectionne aussi Etienne de Crecy qu’elle a déjà rencontrer lors d’une promo. Elle espère aussi voir Parra For Cuva, dont la musique a rythmé une période de sa vie, comme une bande originale. Elle suit cet artiste mystérieux avec attention. 

En ce moment, elle écoute :

  • Majid Jordan

  • Lucy Rose

  • Fat Joe

  • Son Little (qui l’a vraiment bouleversée)

Ce Rainforest est une occasion pour les découvertes et les rencontres et elle avait hâte de remonter sur scène après 4 mois de pause. Les festivals d’été sont des moments vraiment uniques à partager avec un public joyeux, détendu et attentif !

Sur scène, Laeti rayonne et donne tout avec beaucoup de générosité.

On a littéralement craqué sur sa fraîcheur et sa gentillesse. Il ne vous reste plus qu’à la suivre :

Facebook de FM Laeti

Twitter de FM Laeti

Laissez votre commentaire