Paul Simon et Sting au Zénith de Paris

Paul Simon et Sting au Zénith de Paris

C’était un concert exceptionnel que nous ont offert hier Paul Simon et Sting au Zénith de Paris. L’occasion d’écouter un best of de leurs meilleurs titres dans une ambiance chaleureuse.

Les deux géants de la chanson ont été admirablement remarquables avec pas moins de trois heures de concert, occupant la scène ensemble ou chacun leur tour, chantant en cœur les succès de l’un puis de l’autre. Dans la salle, un mélange de tranche d’âges exceptionnel était réuni, allant de jeunes de 20 ans accompagnant leurs parents, à une population 60’s. On peut dire que le public a été gâté, car les deux chanteurs n’ont pas lâché le micro un seul instant dans un show magistral.

Sting (63 ans), arborant une magnifique mais surprenante barbe de hipster, a sans doute mieux tenu la barre que son aîné Paul Simon (73 ans), chapeau vissé sur la tête un peu crooner ; mais tous deux ont démontré que leur musique sait encore toucher les cœurs. Du rock, de la pop, du folk, du blues, de la country, du funk et du reggae mais aussi de la musique caribéenne et une touche hispano-orientale… Il y en avait pour tous les goûts.

Bien que les places étaient toutes assises, bon nombre de spectateurs les ont quittées pour se retrouver debout au bord de la scène. Plusieurs standing ovations durant le concert et un véritable engouement, toutes générations confondues.

Même si on doute un peu de la qualité des duos, parfois hésitants, il était plaisant de les voir se prêter au jeu et interpréter chacun les chansons de l’autre. De belles surprises et beaucoup de classiques que le Zénith reprend en cœur, particulièrement les chansons de Sting English Man in New York ou de The Police, comme Message in a Bottle ou Roxane qui ont fait l’unanimité.

Il y a une belle complicité entre les deux artistes et un profond respect mutuel visible et perceptible. Sur la scène, une ambiance incroyable avec un ensemble de musiciens, plus talentueux les uns que les autres, offrant des solos à frémir de saxo, de piano, de trompette, de guitare, de violon, de percussions… On les sent joueurs, détendus, investis, passionnés ; ils échangent entre eux et s’encouragent. Une sublime performance !

Mon coup de cœur de la soirée, l’arrangement et interprétation de Sting de Desert Rose, la chanson Diamonds on the Soles of Her Shoes par Paul Simon (avec un magnifique à cappella en intro) et le splendide duo sur Bridge Over Troubled Water... Beaucoup d’émotions !

Setlist :

Paul Simon & Sting :

Brand New Day (de Sting)
The Boy in the Bubble (de Paul Simon)
Fields of Gold (de Sting)
Mother and Child Reunion (de Paul Simon)

Sting :

So Lonely (de The Police)
When the World Is Running Down, You Make the Best of What’s Still Around (de The Police)
Englishman in New York
Shape of My Heart
Driven to Tears (de The Police)
Walking on the Moon (de The Police)

Paul Simon & Sting :

Mrs. Robinson (de Simon & Garfunkel)

Paul Simon :

50 Ways to Leave Your Lover
Dazzling Blue
That Was Your Mother
Still Crazy After All These Years
Me and Julio Down by the Schoolyard

Paul Simon & Sting :

Fragile (de Sting)

Sting :

America (de Simon & Garfunkel)
Message in a Bottle (de The Police)
The Hounds of Winter
The End of the Game
Roxanne (de The Police) + Ain’t No Sunshine (de Bill Withers)
Desert Rose

Paul Simon & Sting :

The Boxer (de Simon & Garfunkel)

Paul Simon :

Gumboots
The Cool, Cool River
Hearts and Bones
Mystery Train (de Little Junior’s Blue Flames)
Wheels (de Chet Atkins)
Diamonds on the Soles of Her Shoes
You Can Call Me Al

Paul Simon & Sting :

Cecilia (de Simon & Garfunkel)
Every Breath You Take (de The Police)
Bridge Over Troubled Water (de Simon & Garfunkel)
When Will I Be Loved? (de The Everly Brothers) en acoustique pour finir en beauté.

Une chose indéniable, ses deux artistes sont indémodables et n’ont pas fini de faire vibrer encore des générations entières de mélomanes. A retrouver pour une dernière date ce soir au Zénith de Paris.

Laissez votre commentaire