Paradisia fait rêver le public parisien au Pop-Up du Label

Paradisia fait rêver le public parisien au Pop-Up du Label

Le groupe londonien Paradisia, s’est présenté pour la première fois au Pop Up du Label à Paris et a laissé le public complètement éblouit par leur musique. 

Composé de Sophie-Rose Harper au chant, Kristy Buglass au chant et au clavier et Anna Pesquidous au chant et à la harpe, Paradisia est le trio de l’enchantement qui nous a complètement séduit en cette fin d’année 2017. Un gros coup de cœur, que nous avons eu la chance de rencontrer lors leur première scène parisienne et que nous voulions absolument partager avec vous. Trois jeunes femmes charmantes, ouvertes et très enthousiastes. 

Après une première partie assurée par Alex Francis, Paradisia ne pouvait rêver de meilleure introduction pour leur premier concert parisien. Le chanteur, britannique lui aussi nous a offert une belle énergie pop folk, avec des compositions personnelles à la guitare, une voix rauque très rock n’ roll et une reprise de Michael Jackson de Human Nature qui a fait son petit effet. 

C’est devant un public conquis mais impatient de les entendre que le trio féminin monte sur scène. 

Paradisia Hipnotisante 

Paradisia fait penser un peu au groupe The Stave ou Sparky In The Cloud, ce genre de groupe où l’harmonie est au cœur de la composition et où la musique transporte les voix jusqu’au public comme sur une brise légère.

Dès le premier titre, Tell Me, le trio nous enveloppe de leurs voix tellement pures et cristallines, qu’elles nous font rêver ; on pense à des nymphes sortie d’une œuvre d’art. Avec leurs micros enveloppés de roses et le son de la harpe jouée par Anna, les filles nous emportent dans une autre dimension sonore. Grâce, charme et élégance, que ce soit dans leur gestes ou dans leurs texte, elles ont un don pour nous captiver. 

C’est un plaisir de découvrir les titres de leur premier album dans une version plus acoustique, avec des arrangements plus simples et moins pop. On est véritablement à l’essence même de leurs morceaux et leurs voix n’en a que plus d’ampleur. 

Paradisia en toute sensibilité 

Et ce n’est pas seulement leurs voix qui nous impressionnent… Leurs paroles aussi ont une forte puissance émotionnelle, avec une énorme présence de nostalgie et de mélancolie, en particulier leur interprétation de Dancing In The Dark de Bruce Springsteen « You can’t start a fire without the spark  » (Vous ne pouvez pas allumer un feu sans l’étincelle). Ce n’est d’ailleurs pas leur première cover : Paradisia a déjà repris Pray You Catch Me de Beyoncé, et, sans aucun doute, l’ont-elles interprété avec la même tristesse que Queen B ressentait face à l’infidélité à ce moment précis. On salue aussi leur titre phare Warpaint qui est un très bel hymne féministe.

Paradisia est un groupe qui sait toucher directement les cœurs avec leurs voix, mais aussi leur musique, on ne peut pas y échapper : elles ont su capturer à la perfection l’essence de la nostalgie et de la tristesse  pour la transformer en art, en mélodies avec des paroles profondes. Dans le cadre du Pop Up, petit, un peu roots et secret, elles enveloppent le public de sensibilité et de tendresse dans la plus grande intimité.

Et comme elles le disent si bien dans la chanson Tell me : « Melodies they come when the heart is down » (Mélodies, elles viennent quand le cœur à mal). 

Une vrai drogue de vie que ce premier concert de Paradisia ; un voyage hallucinant et remplie de beauté. On attend avec impatience leur retour sur, on leur souhaite, une scène plus grande et devant un public plus nombreux. Pour l’instant, n’hésitez pas écouter leur premier album Sound of Freedom, disponible sur toutes les plateformes digitales, pour que l’attente soit beaucoup plus agréable. 

Setlist

Tell Me

Warpaint

Into The Deep

Song For You – Interlude

Pray You Catch Me (Beyoncé Cover)

Dancing In The Dark

Keep On Praying

He

Dreamer

Silent Lover 

 

Article par Canek et Noucky

Photos prises par Anouck ZANA.

Laissez votre commentaire