[Report] Nuit Givrée : Valaire et Lyre Le Temps réchauffe Paris au New Morning

[Report] Nuit Givrée : Valaire et Lyre Le Temps réchauffe Paris au New Morning

Il faisait très chaud au New Morning le 8 février pour la Nuit Givrée. Valaire et Lyre Le Temps ont assurés un concert de folie dont le public se souviendra longtemps. Justfocus y était !!

C’est par une glaciale nuit d’hiver que les parisiens et québécois se sont donné rendez-vous au New Morning pour célébrer les 50 ans de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ) ; un anniversaire important qu’il fallait fêter en grande pompe et ce fut un franc succès !!

La Nuit Givrée : les 50 ans de l’OFQJ

Il faut dire que pour l’occasion, l’OFQJ avait mis les petits plats dans les grands. En louant la prestigieuse salle su New Morning, l’événement est déjà marquant. Une petite salle parisienne comme on les aime : suffisamment grande pour une folle ambiance, mais assez petite pour créer de la proximité entre la scène et le public. Quelques alcôves avec tables et chaises pour se poser et prendre un verre.

L’accueil est d’ailleurs aux petits soins avec le publics et les invités. Il y a même une séance de photo aux couleurs du Québec, avec tous les accessoires nécessaire pour passer pour le parfait bûcheron : chemise à carreaux, écureuil, chapka, petits drapeau québécois… le tout en compagnie d’un orignal !

La soirée est ponctuée de petites surprises, en plus des 2 merveilleux groupes. Le plus chanceux repart avec 2 billets d’avion pour Montréal suite à un tirage au sort ; les autres participants auront aussi droit à des cadeaux dans un sac en toile à effigie de l’OFQJ avec documentation pour partir vivre au Canada, goodies des partenaires et … des préservatifs : tu vas capoter (halluciner en québécois) ! Ce dernier détail n’a pas manqué de nous faire rire.

Une ambiance bonne enfant qui a su mettre tout le monde à l’aise du début à la fin !

Lyre Le Temps réchauffe le public

L’OFQJ s’est plié en 4 pour nous mettre à l’aise. A l’arrivée, photo avec un renne sur fond de musique québécoise. Déjà le public se réunit au bar pour échanger autour d’une petite boisson. Malgré le froid et la neige, la salle du New morning se remplit rapidement et même si on s’assoit pour papoter, on trépigne d’impatience à l’idée d’entendre les groupes. C’est Lyre Le Temps qui doit ouvrir le bal.

Pour notre part, nous ne les avions pas revu depuis Solidays 2014 et pour avoir écouter leur dernier album et connaître leur performance sur scène, on avait hâte de les retrouver. La Nuit Givrée était une des rares occasions de voir le Prohibition Tour. Il faudra attendre le mois de mai pour les revoir sur scène, mais ça se fera à Verdun et à Serignan.

A peine arriver sur scène, le public plutôt timide se rapproche complètement happé par l’énergie du groupe. En quelques titres, on voit les têtes bouger en rythme, le pied trépigner et les yeux captiver par ce qu’il se passe sur scène. Parce que si la musique électro swing est déjà excellente, Lyre Le Temps assure aussi le show : ça bouge d’un bout à l’autre de la scène, ça saute et bondit de partout

Côté atypique, Lyre Le Temps est vraiment incroyable. Entre le chanteur Ry’M qui joue du clavier à la vertical, Sam, le batteur qui fait de grimace, Marco, le contre bassiste qui se roule par terre et tient son instrument avec les pieds… sans oublier DJ Q qui enflamme le public avec des scratchs hallucinants.

Très communicatifs, ils sont super contents de retrouver les parisiens qui affrontent la neige depuis 2 jours et en profite pour saluer la performance : des strasbourgeois (eux) en première partie d’un groupe québécois (VALAIRE), sous la neige à Paris ! Ils font participer le public en leur demandant de « faire de gueule de méchant ». Leur set est incroyablement punchy et se terminera avec notamment une reprise de Hit The Road Jack. 

Ils nous laissent au bout d’une bonne heure de concert. La température est alors très élevée dans la salle et tout le monde à oublier la neige dehors.

Valaire dynamite le New Morning

Si le public est déjà chaud, il n’est pas au bout de ses surprises. Lorsque que VALAIRE monte sur scène c’est un brin de folie qui s’empare de la salle. Les québécois semble avoir déjà une solide réputation dans la capitale. Les endroits où l’on pouvait encore circuler dans la salle sont devenus impraticables : le New Morning est plein à craquer !

A peine les premières notes commencée que le public crie de joie et que l’enthousiasme est à son comble. Les québécois sont véritablement comme chez eux et ont une aisance même sur cette petite scène impressionnante. Ils s’appellent France, DRouin, Jules, Tō, Luis et on peut vous dire qu’ils étaient heureux de se trouver face à leur fan français.

La magie opère. Leur musique cuivrée, hip hop Jazzy virant sur l’électro est contagieuse et personne ne peut lui résister. Il y a un petit truc à la Deluxe, ou à la Chinese Man. C’est puissant et ultra rythmé ; ça donne envie de danser ! Au bout de quelques morceaux, c’est toute la salle qui s’agite et danse. Il fait définitivement trop chaud dans la salle.

Les québécois ne manqueront pas de charrier le public parisien. Le groupe VALAIRE les remercie d’être venu aussi nombreux malgré la neige. Parce que oui, chez nous le moindre flocon et c’est l’apocalypse alors qu’à Montréal, ils vivent quotidiennement avec 30 cm et -30 degrés. Au final, tout le monde en rit et l’ambiance est vraiment bonne enfant.

Alors que la soirée touche à sa fin, le groupe a du mal à quitter la scène et le public la salle : ça saute et danse de partout. Le public est vraiment à fond derrière VALAIRE qui le rend au centuple sur la scène du New Morning. On en vient à regretter que ce soit aussi court. Le groupe repart très prochainement au Canada, mais on espère les revoir très vite !!

En sortant de la salle, les participants sont repartis réchauffés, heureux et comblés musicalement… et avec un petit cadeau !
Quoi de mieux pour terminer la semaine en beauté !

Photos : Antony GOMES

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.