[Report] Le Main Square Festival 2018 sous le soleil des Hauts-de-France

[Report] Le Main Square Festival 2018 sous le soleil des Hauts-de-France

Le festival du Main Square vient tout juste de s’achever. L’occasion pour nous de revenir sur les points forts de cet événement musical qui a pris place en plein cœur de la ville d’Arras. 

 

Le petit festival est devenu grand

Le festival du Main Square a encore été à la hauteur de sa (jeune) réputation. En effet, il faut rappeler que ce dernier existe seulement depuis 2010, lorsque les concerts sur la place d’Arras furent déplacés à la Citadelle.  En réussissant à réunir lors d’un même festival IAM, Depeche Mode, Orelsan, Nekfeu ou encore Queen of the Stone Age, le Main Square a ravi les cœurs des festivaliers qui avaient fait le chemin jusqu’à la belle Citadelle d’Arras.

BB Brunes

Il faut dire qu’avec un weekend placé sous le signe du soleil et de la chaleur, le Main Square partait déjà avec un avantage certain! Pas une seule goutte de pluie n’est venu perturber l’organisation impeccable du festival. Car c’est cela aussi, le point fort du Main Square: une organisation, rodée et calibrée au millimètre près, qui permet aux festivaliers, comme aux artistes, de passer 3 jours de festival dans les meilleures conditions.  

 

Un leitmotiv? L’éclectisme!

Le Main Square, c’est avant tout une promesse de voir des shows différents tout au long de ces 3 jours. Certains festivals choisissent de se spécialiser dans un genre musical, au Main Square, c’est l’envie de réunir des mondes parfois complètement opposés qui prime. Qui d’autre peut se permettre de programmer Gojira, les BB Brunes et Damian Marley le même weekend? 

Nothing But Thieves

On a ainsi pu voir Nekfeu succéder à Pleymo, ou Liam Gallagher chauffer le public juste avant Depeche Mode. Aucun problème là dedans, les festivaliers du Main Square ont pris l’habitude de se déplacer entre la scène principale (Main Stage) et la Green Room afin de profiter des shows qu’ils avaient prévu de voir. Ou bien, de se laisser surprendre par le talent de certains artistes, qu’ils n’avaient pas forcément repérer dans la programmation, mais qui, en live, se révèlent immanquables. Le Main Square, c’est aussi le plaisir de faire de belles découvertes! 

 

IAM à l’honneur et Depeche Mode qui déplace des foules

42 000. C’est le nombre de personnes ayant fait le déplacement, samedi soir, pour voir un des groupes britanniques le plus emblématique des années 80. Entre titres classiques (Personal Jesus , Enjoy The Silence, Stripped, Just Can’t Get Enough) et extraits de leur dernier album en date Spirit , le groupe de Dave Gahan a sans aucun doute été l’événement de ce Main Square 2018. Un son impeccable et des tubes reconnaissables dès les premières notes, voilà ce qui a permis à Depeche Mode d’honorer dignement le festival.

Liam Gallagher

Autre fait marquant de cette édition 2018, la présence de Liam Gallagher. Il faut dire que l’ex-chanteur d’Oasis a la réputation de ne pas toujours être très ponctuel (ni même toujours présent) lors de ces shows. Il fallait donc souligner que le frère de Noel à bien assurer l’intégralité du spectacle. Après avoir gentiment demandé aux photographes, qui faisaient leur travail, de partir (« Get the fuck out of here! »), Liam a enchaîné classiques d’Oasis, repris par la foule, et ses propres titres. Vu enthousiasme des festivaliers lors des chansons d’Oasis, on regrette que Liam ne soit pas venu avec son frère… 

Shurik’n de IAM

Mais le concert qui a mis tout le monde d’accord, c’est bien celui d’IAM. Un mot pour qualifier les maîtres du rap français: classe. La grande classe, comme on en fait rarement aujourd’hui. Leur arrivée sur scène a immédiatement mis la foule de bonne humeur, tant la présence de ce groupe emblématique réchauffe les cœurs. Durant tout le concert, une connexion s’est établie entre IAM et son public, qui reprenait les refrains des chansons et obéissait aveuglément aux indications données par le groupe. Lorsqu’Akhenaton parle, tout le monde écoute. Evidemment, dès les premières notes de Je Danse le Mia, des milliers de festivaliers, avec ou sans Stan Smith aux pieds, ont effectué les fameux pas de danse, sous un soleil au moins aussi chaud que celui de Marseille! 

Akhenaton – IAM

Mention spéciale également pour Jamiroquai, qui faisait son grand retour en France. Entre eux et IAM, on aurait facilement pu se croire en plein milieu des années 90! La voix de Jay Kay est restée impeccable, malgré les années, et cela faisait plaisir de le voir arborer à nouveau un de ses fameux chapeaux complètement improbables. Le show du groupe britannique a permis au public de danser pendant plus d’une heure sur des sons disco/electro/rock et de reprendre en chœur les refrains de Cosmic Girl ou de Little L. 

Jamiroquai

 

Comme vous avez pu le constater, cette édition 2018 du Main Square Festival a une nouvelle fois contribué à faire de ce festival un incontournable du paysage musical français. Alors, que dire à part… Vivement l’année prochaine! Avec toujours plus de spectacle, de surprises, et de festivaliers! 

Photos par Pierre Dessaint – non libres de droits

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.