[Interview] Kristel : Quand Madagascar chante au féminin haut et fort !

[Interview] Kristel : Quand Madagascar chante au féminin haut et fort !

Kristel est la nouvelle voix de Madagascar. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de l’entendre, il va falloir tendre l’oreille parce qu’elle risque de chanter haut et fort prochainement dans vos écouteur. Justfocus a eu l’occasion de lui poser quelques questions !

Une voix s’est élevé pendant le MaMA Event l’année dernière et elle nous est revenu en début d’année. Celle de Kristel Ratri, une jeune femme pleine d’énergie et d’originalité qui ne laisse pas indifférent. Son projet Rock est définitivement innovant et on a carrément accroché. Nous avons eu le plaisir de pouvoir poser quelques question à cette boule de feu venue de Madagascar.

Qu’est-ce qui t’a amené à commencer une carrière musicale ? Quelles sont les opportunités à Madagascar et comment ça se passe dans le domaine de la musique là-bas ?

En fait , je crois c’est la musique qui m’a choisie. Même avec tous les aléas de la vie, elle ne m’a pas lâchée : j’ai suivi ma vocation 😊 et fait de ma passion mon travail.
Pour le groupe (et je l’espère pour bien d’autres sur Madagascar) l’existence du label Libertalia est une belle opportunité pour naviguer vers un horizon plus large. Tâter le terrain international n’est pas facile et Libertalia nous offre les moyens financier et le réseau nécessaire pour cela. Surtout pour nous qui ne faisions pas forcement de la musique traditionnelle.
Le domaine de la musique à Madagascar est très populaire : c’est la musique tropicale qui est les plus écoutée, ce qui laissent une maigre place pour les autres. Mais on a quand même un public fidèle qui nous suit, même si nous ne sommes pas forcement médiatisés sur les TV, ni diffusés sur les radios locales souvent.

Qu’elles sont tes influences musicales et ce que tu écoutes au quotidien ?

Je suis très ouverte, j’écoute tout, que ce soit inspirant ou pas. Mais pour en citer quelques unes, je dirai : Coldplay, Imagine Dragons, Selah Sue, Beyonce, Lower than Atlantis et beaucoup bien d’autres encore 🙂

Pourquoi avoir choisit la basse comme instrument de musique ? Qu’est-ce qui te plait dans cet instrument ?

La basse était comme une évidence pour moi ! J’ai directement eu un coup de cœur (mais vraiment un Boum) quand j’avais 8 ans à peu près avec le son du grand bassiste Jaco Pastorius. Même si dans la famille la guitare à 6 cordes était l’instrument depuis 3 ou 4 générations. D’ailleurs, c’est mon frère, Ben Kheli, le guitariste du groupe 😀

Comment est né le groupe et comment t’es-tu retrouvée à en prendre le lead ?

Moi et mon frère travaillions déjà en duo. Mais parce que la musique qui nous attirait nécessitait plus de punch, en 2013 on avait décidé de faire appelle à un batteur. Pendant quelques mois des batteurs allaient et venaient. Et un soir, en concert, sans répétition, une alchimie est née avec Sylvano (l’actuel batteur du groupe) et on l’a plus lâché depuis (et je me suis même marié avec lui 😁).
Être une famille en même temps, c’est le plus qui fait que même si je suis sur le devant de la scène, et comme tu me le dis « LEAD », nous le sommes tous en même temps.
C’est à 3 qu’on a pu être KRISTEL

Est-ce que ce n’est pas compliqué de jouer avec son frère et son mari ? Comment se passe la composition, les répétitions et sur scène ?

Comme je l’ai dis, être une famille c’est plus un avantage qu’une complication car personne n’est à l’écart et chacun a sa place au sein du groupe. Comme dans les compositions par exemple : soit en compose chacun dans notre coin en acoustique. Ensuite nous travaillons ensemble les arrangements, les samples si nécessaire, les lignes… Chacun donne de lui même !
Soit en résidence ou en répétition : on laisse notre imagination nous emmener dans une composition plus collective.
Être un trio musical et une famille en même temps a fait que sur scène, on est moins stressé et plus confiant, car l’alchimie qui nous a réunit pendant cette fameuse soirée s’est renforcée de plus en plus et il y en a toujours un qui rattrape et rassure l’autre.

De quoi parlent tes textes ? Quelle part de toi mets-tu dedans ?

Mes textes ne racontent rien mais disent tout. Je parle d’une vie non banale, mais où chacun peut s’identifier et se reconnaître. Dans quelques chansons, on peut y voir une part de mon histoire. Certaines sont aussi issues de la société où l’on vit : je me nourris beaucoup des gens, des histoires, des sentiments que certaines personnes peuvent me confier et qui m’atteignent même parfois profondément.

On te dit féministe ? Comment ça se manifeste dans ta musique ? C’est quoi pour toi être féministe aujourd’hui ?

Encore depuis quelques mois j’avais une faible estime et confiance en soi , mais grâce à certaines personnes et un travail sur moi-même j’ai pu petit à petit dépasser cela. Maintenant je me lève en tant que femme forte et fière de l’être avec mon instrument et au devant de la scène. Dans certaines chansons, j’évoque le fait que la femme ne doit jamais se laisser faire et cela sous plusieurs angles et aspects. J’assume cette image que je donne. Après chacun peut se faire son idée et chacun a son opinion pour dire si je suis féministe ou pas.

Que penses-tu de #Metoo et Time’s Up ?

J’ai entendu parler de ses mouvements. Je compatis complètement avec les victimes, les femmes harcelées. Je suis contre toutes violences envers qui que ce soit.

Ton premier EP est très rock mais on sent une volonté de le teinter de tes origines ; ça ne passe pas seulement pas la langue, mais par d’autres sonorités. Comment définirais-tu ta musique ?

Notre musique est une part de nous même : nos sentiments, notre âme, notre façon de penser passe dedans. Donc qu’il y est une teinte ou sonorité de nos origines ou pas, notre musique c’est toujours le reflet de nous-même. Je définirais notre musique inspirée de tout. 😁

Ton arrivée dans l’actualité musicale en France permet une nouvelle ouverture et une interrogation sur la musique dans le monde.
Est-ce que tu as des artistes de Madagascar à nous recommander ?

Je pense qu’on aura de belles découvertes durant le Festival Libertalia cette année en Mai à Madagascar ( à Nosy-be plus précisément ) à suivre …

Quels sont tes projets pour cette année ? As-tu prévu de revenir en France ?

On a le projet de sortir notre premier album dans quelques mois et une tournée se met en place en ce moment … Et évidemment que la France sera dedans 😄

https://youtu.be/1aobVQbb8Uo

Page Facebook de KRISTEL

Soundcloud de KRISTEL

 

 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.