James Bay a réussi son concert à l’Olympia

James Bay a réussi son concert à l’Olympia

La salle mythique de l’Olympia accueillait hier le jeune et talentueux James Bay. Un concert attendu, un peu convenu, mais toujours aussi bon !

Après avoir joué aux Etoiles puis au Trabendo à guichet fermé, James Bay s’est offert l’Olympia. Un parcours sans faute pour l’homme au chapeau qui a su conquérir le cœur des françaises.

 

Un public plus jeune au concert de James Bay

Elle étaient nombreuses à l’accueillir ce soir, arborant parfois un chapeau à l’image de leur chanteur. C’est devant un public presque hystérique que James a fait son entrée. Il faut dire qu’il a su, sans forcer, s’imposer cette année sur les radios et les chaînes musicales. On a vu James Bay sur plusieurs événements récemment avec ou sans son couvre chef, mais toujours avec ce côté à la fois abordable et mystérieux, simple et classe. C’est un des rares artistes pouvant porter un t-shirt rentré dans son pantalon sans avoir l’air ridicule… un peu old school quand même. A moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle mode ?

 

 

 

Une setlist efficace…

… quoique déjà vu puisqu’elle était étrangement similaire à celle du Trabendo. Un plaisir malgré tout, car loin de l’intimité de la salle de la Villette, l’Olympia a donné une nouvelle dimension à son concert. Est-ce la taille de la salle ou le dynamisme du chanteur, à la fois investi et touchant ? Il est en tout cas certain qu’une belle énergie circulait de la scène vers le public, perceptible et authentique.

72IMG_4104

Certaines chansons ont bénéficié d’arrangements légèrement différents : Let It Go, par exemple, aura droit à une introduction rythmique originale et inattendue, permettant au public d’encourager les musiciens en frappant dans leurs mains. Scars commence lentement avec une introduction à la guitare puis s’élève doucement en guitare-voix, avant de partir soudainement dans une belle envolée lyrique des musiciens, accompagnant un James Bay passionné et émouvant.

Après plusieurs chansons tendres, il annonce qu’il est temps de se secouer et il fait danser l’Olympia avec des titres plus pêchus et plus rock.

De même qu’au Trabendo, James interprète sa reprise d’Alicia Keys au moment du rappel. Toujours aussi délicieuse à écouter ; le public s’est complètement laissé envahir par son solo de guitare, criant comme dans un concert de Blues. Son autre guitariste prend le relai et provoquant James Bay en duel (duo !). Ce dernier fini le titre en se régalant d’un petit Call and Response avec le pianiste : savoureux ! Le concert s’est bien entendu achevé sur Hold Back The River !

Côté scène, on notera un beau travail de mise en lumière, avec des effets qui participent grandement à rendre ce concert plus impactant et grandiose.

 

Un Olympia conquit !

Pas une chanson de ce concert n’a laissé le public de marbre. Dans la salle, de nombreux fans connaissaient les paroles par cœur. Et c’est ce qui a beaucoup marqué et touché James Bay qui n’a cessé de répéter « Beautiful » pendant le concert, frappant son poing contre son cœur pour montrer sa gratitude. Il joue aussi avec la salle, la faisant chanter, l’amenant à le suivre sur les titres plus punchy. On le voit sourire et répondre aux cœurs formés avec les mains qu’arborent les groupies, leurs signifiant qu’il les a vu avec un regard complice.

Définitivement heureux d’être là, c’est avec une belle ovation qu’il quitte la scène et une forte envie de revenir !

Du début à la fin du concert, on a pu apprécier un James Bay concentré et investi, mais très vite ouvert à l’échange et profondément touché par la ferveur de son public. Un moment de partage sincère et simple avec un jeune homme qu’on a définitivement adopté !

 

72IMG_3903

Laissez votre commentaire