James Bay : concert au Trabendo

James Bay : concert au Trabendo

De retour à Paris pour un second concert, James Bay, le vainqueur des Critics’ Choice Award 2015, a enthousiasmé le Trabendo avec un concert extraordinaire.

Depuis janvier, on vous parle de cette nouvelle sensation. James Bay n’a pas mit longtemps avant de se faire connaître en France. Présent sur les ondes des radios, son clip Hold Back The River est largement diffusé sur les chaînes musicales depuis quelques mois et son album, disponible depuis le 23 mars, a déjà beaucoup de succès.

C’est un public acquis qui faisait la queue devant le Trabendo. Le concert affichait complet (tout comme l’était celui des Etoiles quelques mois auparavant) et il fallait venir tôt pour avoir les meilleures places dans cette petite salle conviviale.

Parmi les fans dans la file d’attente, une petite surprise : un jeune chanteur, Zadkiel (la voix du groupe Evenline), a apporté sa guitare et reprend la chanson Scars pour faire patienter tout le monde.

Un début complètement inattendu, mais qui donne tout de suite le ton

Après une première partie soul et blues toute en subtilité, courte mais fort agréable, la salle trépigne d’impatience à l’idée de voir apparaître la silhouette chapeautée du jeune anglais. C’est dans le noir que James Bay entre sur scène avec ses musiciens. On pouvait s’attendre à une introduction folk, mais le concert commence avec une attaque très rock accompagnée de lumières stroboscopiques. Puissants, rythmés, le public est secoué dès les premiers accords. James Bay met rapidement une ambiance chaleureuse et une connivence se créée entre le chanteur et son public.

James Bay James Bay James Bay

De l’émotion…

James est à l’aise et on est loin du concert intimiste auquel on pouvait s’attendre. Il décélère un peu avec When We Were On Fire mais garde la même dynamique avant de repartir sur un morceau plus pop : If You Ever Want to Be in Love. Du charme, une voix un peu saturée avec ce petit grain qu’on aime tant. Il est investi et c’est les yeux mi-clos qu’il se livre et nous offre sa musique généreusement.

Les morceaux qui suivent sont plus doux, plus tendre, presque une confession. James est touchant et on sent qu’il y a beaucoup de lui dans ses chansons. A partir de Need The Sun To Break, le concert prend une autre tournure, plus folk. Il entonne Running, puis Let it go qui ne laisse pas indifférent. Magnifique frisson sur Scars !

IMG_5127

De la virtuosité !

Pendant tout le premier set, on apprécie la qualité des musiciens qui l’entourent. Son pianiste notamment qui donne une belle couleur à ses chansons et nous sert quelques jolies introductions. James Bay n’est pas en reste. Il s’emballe lui aussi avec sa guitare et nous offre quelques superbes solos. Une virtuosité qu’on a plaisir à savourer. Il termine par Get Out While You Can, histoire de réveiller une dernière fois son public. Complètement secoué et enflammé par ce dernier morceau bien rock, James nous laisse frémissant et impatient du rappel.

Il ne se fait pas prier et revient plus en douceur avec Incomplete, un titre qui prend progressivement de l’ampleur, avant de nous proposer une cover de Alicia Keys : If I Ain’t Got You. Encore une fois, on se rend compte à quel point les reprises rock/folk sont une vraie réussite, donnant une nouvelle dimension aux versions originales. Celle-ci est bluesy à souhait et on sent que James Bay y prend beaucoup de plaisir. Mais comment finir le concert sans le tant attendu Hold Back The River, repris en cœur par un Trabendo conquit !
Très impressionné par l’engouement et l’enthousiasme que lui envoie son public, James Bay repart touché par un tel accueil.

C’est un jeune homme sincère et authentique que nous avons eu le plaisir d’entendre. Il nous a offert un concert d’une rare intensité. Plus dynamique que l’album le laisse entendre, il dégage sur scène une belle énergie positive qui embarque tout le monde et redonne le sourire.

A voir impérativement lors de ses prochain passage au Main Square festival 2015 de Arras puis à l’Olympia le 2 novembre prochain.

Setlist :

Collide
Craving
When We Were On Fire
If You Ever Want to Be in Love
Need The Sun To Break
Running
Let It Go
Move Together
Scars
Best Fake Smile
Get Out While You Can 

Rappel :
Incomplete
If I Ain’t Got You (Alicia Keys cover)
Hold Back the River 

Leave a Comment