[Interview] Chrysta Bell : la mystérieuse protégée de David Lynch

[Interview] Chrysta Bell : la mystérieuse protégée de David Lynch

A l’occasion de la sortie de son nouvel EP, nous avons rencontré Chrysta Bell. Six mois après la fin de l’attendue troisième saison de Twin Peaks dans laquelle elle joue Tammy Preston, l’un des personnages principaux, elle nous raconte tout en détail.

 

JustFocus : Bonjour Chrysta Bell ! Tu viens de sortir un nouvel EP, tout simplement nommé Chrysta Bell. Pourquoi ce choix ?

Chrysta Bell : En effet. (rires) J’en suis à ce moment de la vie où j’apprends de plus en plus sur moi-même. C’est comme si je faisais une annonce, autant au monde entier qu’à moi-même, que c’est vers là que je me dirige. Après l’album avec David, après Twin Peaks, après l’album avec John Parish [ndlr: producteur de PJ Harvey], c’est le moment de m’affirmer. Avec mon collaborateur de longue date Chris Smart, nous avons écrit et enregistré les chansons au Texas. C’était comme retourner à mes racines même si ça sonne un peu cliché. (rires) Je viens de San Antonio, j’ai collaboré avec des personnes que je connais depuis des années. Avant, vous n’aimiez pas l’album ? Blâmez le producteur. Vous n’aimez pas Twin Peaks ? Blâmez David Lynch. Maintenant, j’ai le contrôle et c’est moi que vous devrez blâmer. (rires) C’est quelque chose qui me fait très plaisir.

 

JF : Comme une sorte d’émancipation…

Chrysta Bell : Émancipation, c’est un très bon mot ! Je me rends compte qu’il y a beaucoup de choses que je n’ai pas explorées et j’ai l’impression que c’est le bon moment, donc voilà : Chrysta Bell ! (rires)

 

 

JF : Du coup, quelles sont les histoires derrière ces quatre chansons ?

Chrysta Bell : Undertow parle d’être attiré par les choses qui ne sont pas les meilleures pour nous et se sentir tiré vers les ténèbres. (rires) En tant qu’artiste et personne qui aime ressentir les choses au maximum, je m’y identifie beaucoup.

52 Hz est le nom d’une baleine solitaire, ne chantant pas comme les autres. J’ai donc imaginé une histoire d’amour entre un biologiste et cette baleine. Il a passé les 20 dernières années de sa vie à la suivre mais elle, ne savait pas qu’elle passionnait autant quelqu’un. Un peu à la The Shape Of Water. Je n’ai même pas vu le film mais en parler me fait réaliser les ressemblances. (rires)

Everest, c’est la grimpée de la vie, la quête constante. Je me pose beaucoup de questions sur ma vie, en faisant de longues balades seule dans la nuit à chercher des réponses dans les étoiles. Mais ce n’est pas grave d’être un peu perdu et d’avoir besoin de reconnaissance, amour et validation.

 

« Twin Peaks est tellement plus grand que Twin Peaks »

 

JF : Tu trouves des réponses dans les étoiles ?

Chrysta Bell : Oh oui ! Le ciel et les étoiles me rappellent l’infini et le sentiment que j’ai en pensant à l’infinité des choses me donne beaucoup de réponses. C’est dingue à quel point c’est loin et moi, je suis toute petite à côté. (rires) Penser à ça me réconforte beaucoup.

 

Chrysta Bell

 

JF : Dans ton EP, le dernier morceau s’appelle Blue Rose. C’est une référence à l’affaire Blue Rose dans Twin Peaks, n’est-ce pas ?

Chrysta Bell : Bien sûr. Cependant, Twin Peaks est tellement plus grand que Twin Peaks. Le symbolisme de la rose bleue me tourmentait depuis des années avec les connexions et les dimensions qu’elle engendre. Twin Peaks et la rose bleue m’ont aidée à trouver de nouveaux aspects de moi-même, de mon art et des autres personnes. La rose bleue est un symbole pour moi, elle restait dans ma conscience. J’ai écrit cette chanson bien avant la saison 3. Puis, sur le tournage, je l’ai faite écouter à David, j’avais peur de sa réaction, je voulais être sûre de ne pas franchir les limites. Mais David l’a adorée !

 

JF : En effet, Blue Rose a un côté lynchien fascinant. Cela aurait été génial de te voir la chanter sur la scène de la Roadhouse à la fin d’un épisode. Aurais-tu aimé ?

Chrysta Bell : Oui, j’aurais adoré la chanter, ou n’importe quelle chanson ! David m’a dit que si je voulais, je pouvais. Cependant, comme je jouais déjà le personnage de Tammy Preston, c’était incohérent donc j’ai préféré rester uniquement actrice. Quand j’ai vu les artistes sur la scène, j’étais si jalouse mais il fallait faire un choix et je pense avoir fait le bon.

 

« Je ne savais pas du tout que j’allais faire partie du retour de Twin Peaks, je n’osais même pas en rêver »

 

JF : Oui, tu es excellente dans Twin Peaks. Pourtant, de base, tu n’es pas du tout actrice. Comment t’es-tu retrouvée avec l’un des rôles principaux de cette nouvelle saison ?

Chrysta Bell : Je ne savais pas du tout que j’allais faire partie du retour de Twin Peaks, je n’osais même pas en rêver. Quand David m’y a invité, c’était très mystérieux, il me parlait d’un « nouveau projet ». Il m’a finalement parlé d’un rôle : « Elle ne te ressemble en rien : elle est très professionnelle et hyper intelligente ». (rires) Il est très drôle. Quand j’ai réalisé que j’allais faire partie du show, j’étais juste super excitée !

 

Chrysta Bell

 

JF : Quelle était ta relation avec Twin Peaks avant ?

Chrysta Bell : J’ai vu la série quand j’étais très jeune, je ne comprenais rien mais la musique réveillait des choses en moi. La musique m’aide toujours à ressentir des émotions que je ne peux pas ressentir autrement. Rien que celle du générique, je peux la sentir en ce moment. Même si je ne comprenais pas vraiment le développement de l’intrigue et des personnages, la manière dont les visuels et la musique s’accordaient était fascinante. Après que David m’a invité à en faire partie, j’ai décidé de regarder à nouveau. En plein milieu, il m’a annoncé « Ton personnage va travailler avec un certain Gordon Cole. Tu sais qui est Gordon Cole ? » Je ne savais pas du tout mais il s’en moquait. Puis, quelques jours plus tard, je suis seule sur mon canapé à 3 heures du matin à regarder Twin Peaks, Gordon Cole arrive à l’écran et c’est David ! (rires) Puis, tout a pris sens. Il y a beaucoup de similarités entre la relation de Tammy Preston et Gordon Cole et celle de David et moi : respect mutuel, admiration et mentorat. Il n’avait pas écrit Tammy pour moi mais à un moment, il a eu l’intuition que j’étais elle. En lisant le script, j’ai réalisé que c’était ma destinée.

 

JF : Dernière question controversée : qu’as-tu pensé de la fin de la saison ?

Chrysta Bell : Nous avons regardé l’épisode final avec d’autres acteurs. Ça s’est terminé et nous étions là : « Hein ? ». C’était douloureux dans un premier temps, comment David pouvait nous faire ça ? Puis, le temps a passé et c’était si juste. J’y ai réfléchi pendant des jours, mon cerveau faisait plein de bruits bizarres et j’ai enfin compris à quel point ce que dit la série sur la vie et l’humanité est puissant. Je suis si reconnaissante d’avoir pu en faire partie.

 

L’EP Chrysta Bell est disponible depuis le 2 mars.

Chrysta Bell sera en concert à la Maroquinerie le 18 avril et au Musilac Mont-Blanc le 19 avril. Les billets sont disponibles ici.

 

Chrysta Bell Maroquinerie

 

 

Crédit photos : Kristin Cofer

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.