Hozier au Trabendo

Hozier au Trabendo

De retour en France après sa participation remarquée à Rock en Seine, Hozier a enchanté le Trabendo samedi dernier de sa voix et de sa musique. Un excellent concert !

Nous l’avions découvert au printemps dernier et déjà apprécié lors de son passage au Nouveau Casino. Nous avons eu l’honneur de le rencontrer à Rock en Seine… Hozier n’a pas changé depuis : toujours souriant, toujours plaisant et charmant ! Un peu plus d’assurance et toujours cette douce humilité qui en fait un artiste tel qu’on les aime.

Très attendu, c’est un Trabendo complet qui l’accueille. Les fans sont venus d’Angleterre ou d’Irlande pour l’entendre, mais cette fois, le public est majoritairement français, preuve que le chanteur a acquis une nouvelle notoriété.

Dès qu’il entre en scène, le ton est donné et l’enthousiasme gagne toute la salle. Du blues ! Cette guitare qui vibre avec une certaine mélancolie teintée de folk et cette voix chaude et nuancée qu’est celle d’Hozier. Un délice pour nos oreilles !
Les titres vont se suivre, alternant des morceaux acoustiques où il est seul, et sublime l’instant avec des chansons comme « Cherry Wine » et des moments où il est accompagné de tout son groupe. On découvre pour la première fois en live la version album de la chanson « To Be Alone« , moment fort et puissant. Hozier nous offrira sa reprise de « Illinois Blues« , hommage à Skip James qu’il adore. Personnellement, j’ai particulièrement adoré entendre « Sedated« . Puis, il invitera Karen Cowley à chanter « In a week » avec lui.  Enfin, le tant attendu « Take me to Church » clôturera la première partie du concert avant un évident rappel.

Le concert s’achèvera en apothéose avec sa cover de « One thing » de Amerie et « Angel of Small Death & The Codeine Scene« … so Gospel !

Tout au long du concert, Hozier racontera des anecdotes : on apprend par exemple l’origine de la chanson « Someone New » ou la façon dont « Cherry Wine » a été enregistrée sur le toit d’une maison abandonnée… Des petits instants intimes, quelques confidences qui nous rapprochent encore plus de cet artiste touchant et talentueux.

Avec un blues maîtrisé et une musique folk douce et tendre, Hozier a définitivement conquis le cœur des français. On a déjà hâte qu’il revienne nous voir !

  1. […] maîtrisée avec un timbre plus qu’agréable. Durant l’automne, James Bay, accompagne Hozier en tournée aux […]

Leave a Comment