Glass Museum, sculpteurs de beauté avec leur maxi Deux

Glass Museum, sculpteurs de beauté avec leur maxi Deux

Glass Museum n’ont besoin que d’une batterie et d’un piano pour nous laisser pantois d’émotion à l’écoute de leur EP Deux, un vrai ovni expérimental riche en sensations émouvantes.

Gass Museum nous fait découvrir son premier clip, Wu, attention au décollage !

Basé à Tournai, le duo instrumental Glass Museum se compose du pianiste Antoine Flipo et du batteur Martin Grégoire. Influencé par des artistes de jazz moderne comme Aufgang, Nils Frahm ou Francesco Tristano, le duo tisse une musique à la fois dynamique, lyrique, et mélancolique, emmenant l’auditeur dans un univers fragile où piano et batterie s’entrechoquent dans un éclat d’énergie.
En juin 2016, Glass Museum a remporté le tremplin du Dour Festival et a la chance d’ouvrir la scène du Labo le vendredi 15 juillet à Dour. Ce duo qui devait n’être qu’un événement a finalement décidé de devenir un vrai groupe, et de nous offrir aujourd’hui ce somptueux maxi.
Produit par Joël Grignard (Monsoon, My TV Is Dead…) au Rubens Studio à Bruxelles, Deux insiste sur la dualité du projet. « Le fait qu’on soit à deux en live, la fusion des deux instruments, entre la rythmique et le piano, la fusion de l’organique et du synthétique, le mélange qu’on crée entre les sonorités… »

Le clip Wu de Glass Museum vaut le détour :

Glass Museum séduit par son perfectionnisme et son sens du détail. « Ce mini-album, c’est la synthèse de deux ans de composition« , nous explique Martin Grégoire, batteur. « On a voulu condenser toute l’énergie du live en un format plus court, avec plus de nuances au niveau des textures, des sonorités électro. » Car si à la base, Glass Museum manie plutôt les instruments acoustiques (piano-batterie), le duo a rapidement incorporé des éléments électroniques à sa musique, à la manière de ses modèles parmi lesquels GoGo Penguin et Snarky Puppy figurent en bonne position. « C’est vraiment le mélange des genres qu’on a voulu mettre en avant. En live, il n’y a aucun sample, c’est assez brut. Mais sur l’album, on a rajouté du Moog, des synthés Prophet, des samples de violon... »

Glass Museum est sur Facebook

Glass Museum-Deux
Glass Museum-Deux

Laissez votre commentaire