Flavien Berger, déjà incontournable

Flavien Berger, déjà incontournable

Vous l’avez sûrement croisé : Flavien Berger est un des artistes les plus talentueux de la scène française. Mélangeant l’électro à la finesse d’une pop enchanteresse, retour sur un concert galactique le 5 mars à la Gaîté Lyrique.


berger-e1429198030866

 

Armé de lunettes kaléidoscopiques, le public est paré pour un show qui promet de ressembler à une virée dans l’univers parallèle de l’artiste. Au cœur de la salle carrée de la Gaîté Lyrique, la foule se compacte après la première partie (Musique Chienne) et un vrai engouement signale l’arrivée de Flavien Berger. Demandé, il s’avance sur la scène et attaque directement sur un medley électrique qui fait vibrer un public déjà conquis. Les titres s’enchaînent (88888888, Pizza Yolo) et le jeune français commence à peine Océan Rouge que les paroles résonnent déjà dans la salle.

A la rencontre des styles, électro rencontre pop et pop rencontre psyché.  D’une voix puissante qui cherche les aigus, Flavien Berger, penché sur ses instruments, maîtrise totalement son sujet en jouant sur sa virtuosité aux claviers et à la platine. Aux manettes d’un concert surprenant, il fait entrer la foule compacte de la Gaîté Lyrique en symbiose avec les sons et l’image, grâce aux écrans placés sur les quatre parois de la salle. A peine éclatent les premières notes de La Fête Noire qu’un rail de montagne russe nous fait vivre les émois d’un voyage galactique et dément ; et l’excitation de Bleu sous-Marin tend encore à nous rapprocher de l’hallucination auditive.

FlavienBerger-GaîtéLyrique

La claque vient également avec la seconde partie du concert tournée vers des titres plus rêveurs. Les paroles déjà entonnées, Flavien Berger enchaîne son répertoire, cette fois –ci, face au public, dans un véritable dialogue. Les murs s’enduisent de formes corporelles de toutes les couleurs pour Gravité, tandis que Léviathan appelle plutôt un mélange d’eau et d’écailles, à l’image du monstre légendaire. Enfin, Vendredi fait résonner quatre accords qui se mêlent à la poésie de la fin de soirée.

Avec une présence sur scène virtuose, jonglant avec ses claviers et sa table de mixage, Flavien Berger apparaît avec son album comme un indispensable de l’electro-pop en français. Phénomène parisien des dernières années, le jeune français installe un répertoire neuf dans le paysage musical. A la sortie, les sourires rayonnent dans l’obscurité et certains ont même gardé leurs lunettes du futur. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.