Fête de l’Europe : Un super Warm Up pour Europavox

Fête de l’Europe : Un super Warm Up pour Europavox

Samedi 7 mai, le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris à vibré aux sons de la fête de l’Europe. Un super Warm Up pour l’Europavox dont la programmation nous a ravi.

Il faisait chaud et beau ce weekend dans la capitale qui s’est paré de bleu et d’étoiles pour célébrer (un peu en avance) le 8 mai, date de la fin de la seconde guerre mondiale ; une date qui permet aussi aux citoyens de se réunir pour débattre sur le vivre ensemble et en apprendre d’avantage sur les institutions complexes qui nous dirigent. Le parvis de l’Hôtel de Ville est devenu pour l’occasion un lieu de rencontre et de festivité.
Le Festival Europavox, qui se tiendra à Clermont-Ferrand du 1er eu 5 juin, en a profiter pour présenter en exclusivité quelques groupes qui figurent à son affiche cette année.

Photo et vidéo : Anouck ZANA (Noucky)

Wrongonyou

Il s’agit d’un projet italien tout droit venu de Rome mené par Marco Zitelli, un jeu homme aux allures de Hipster qui, bien que très discret, possède une intensité émotionnelle qui ne vous laisse pas de marbre. A peine midi sonné sur la place, que sa voix vibre et nous donne des frissons rafraîchissant, sous un soleil merveilleux. Une musique calme et paisible où vient se mêler influences folk et électro, parfois rehaussée par des modifications de voix… peut être parfois trop présente et qui dénature cette sensibilité à fleur de peau si touchante.

Il finira son concert par la chanson Killer. On regrette qu’il ait utilisé son modulateur de voix. Mais la chanson n’en reste pas moins belle.

Bombay

 

C’est ensuite au tour des néerlandais d’Amsterdam de monter sur scène. Le parvis s’est un peu plus rempli et c’est une décharge électrique qui vient parcourir le public qui s’est approché de la scène. Décontracté, Mathias Janmaat et sa bande entame un set pop rock, virant parfois sur du garage, énergique et dynamisant qui ne met pas longtemps à réveiller les parisiens. L’enthousiasme se fait tout de suite sentir et ça s’agite gentiment autour du groupe. Une bonne façon de se mettre en appétit pour le reste de la journée et plus particulièrement le début de soirée.

Fugu Mango

Quoi de mieux que de prendre l’apéritif sur le parvis de l’Hôtel de Ville au soleil avec un groupe qui sent bon les vacances et et l’été. La température est monté d’un cran et la place est bien remplie. Un concert avec une musique pop colorée, métissée… exotique ! Et particulièrement entraînante vient à peine de commencé et on peut voir le public se dandiner de plus en plus. Lunettes de soleil vissées sur les yeux, on profite des derniers rayons de soleil déclinant, un verre à la main. Il fait doux et la soirée ne fait que commencer. Fugu Mango anime cette deuxième partie de la Fête de l’Europe et ils savent mettre l’ambiance.

Soom T

Après cette escapade tropical, on accueille Sumati Bhardwaj, une jeune écossaise d’origine indienne, venue tout droit de Glasgow. Première impression : on retrouve la fraîcheur de Selah Sue et la force de Nneka. Son univers musical entre Hip Hop, Reggae et folk, ne met pas longtemps à plaire au public parisien de plus en plus nombreux : ça groove et le flow incroyable de la chanteuse donne la bougeotte. Sur scène, elle occupe l’espace et malgré une certaine retenue, on l’a sent investie et habitée par sa musique.

Naïve New Beaters

Inutile de les présenter : cette bande de joyeux loufoques nous a déjà conquit depuis le Festival Chorus au mois d’avril. Dès leur entrée sur scène, c’est l’euphorie et le parvis de l’Hôtel de Ville se met à danser et sauter. Ambiance délirante et communicative, on rit des blagues et des bons mots de David Boring, le chanteur, qui nous raconte avoir pris un vent de la part d’Anne Hidalgo pendant la journée. On remercie malgré tout la mairie d’avoir autorisé cette manifestation malgré le contexte particulièrement brûlant de la capitale. Bonne nouvelle de la soirée : le groupe a ENFIN une date de sortie pour leur nouvel album – A la Folie !! Il sortira le 22 juillet et a déjà été largement annoncé avec leur excellent single, Heal Tomorrow, en duo avec Izia (qu’on a regretté samedi soir). On a hâte de les revoir sur d’autres scène : ils sont annoncés sur plusieurs festivals cet été. On espère pouvoir aussi déguster leur Naive New Beaters !

Laissez votre commentaire